histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  MIN PREMIER PICHON 3ieme partie (14/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY partie 2 (07/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY 1ere partie (04/08/2020)
  Cocu (03/08/2020)
  LES COUPS (31/07/2020)
  Bruay en Artois 1935 (26/07/2020)
  bibilolo de Saint Malo (26/07/2020)
  VOYETTES partie 2 (23/07/2020)
  VOYETTES partie 1 (20/07/2020)
  EPILOGUE : LES COMMERCANTS (08/07/2020)
  PARFUMERIE DELERCE (02/07/2020)
  Jacqueline la bienfaitrice (28/06/2020)
  VETEMENTS MARCHAND FRERES (26/06/2020)
  LE CINÉMA CASINO (22/06/2020)
  IN ARRIVANT AU CERCLE (19/06/2020)
  cha a bien cangé (16/06/2020)
  DU BALATUM OU DU LINO (13/06/2020)
  IN VA CANGER L TAPISSERIE (08/06/2020)
  DERNIERS COMMERCANTS AVANT LE LYCEE (01/06/2020)
  LIBRAIRIE POINT VIRGULE (28/05/2020)
  VERMELLE et DUCOURANT (23/05/2020)
  El doctor et s'passiente (20/05/2020)
  PATISSERIE BOUCLY (19/05/2020)
  Sujet fille de : retour de Merlimont 72 fin (11/05/2020)
  El confinemint (10/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 fin (09/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 (09/05/2020)
  100 ZARTIQUES (02/05/2020)
  siffler ou siffloter ? (26/04/2020)
  La lampe au chapeau (23/04/2020)
  MEDICAMINTS D AVANT partie 2 (22/04/2020)
  la télé et le confinache ... (22/04/2020)
  Abalourd a les pieds lourds (18/04/2020)
  ch' confinache (15/04/2020)
  PHARMACIE DUBOIS (14/04/2020)
  CONFINACHE (08/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 2 (04/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 1 (31/03/2020)
  asquident à mobylette (30/03/2020)
  à vos masons (29/03/2020)
  UN VIUX pinsées filozofiques (25/03/2020)
  BOITE A TOUBAQUE (23/03/2020)
  BRIQUETS (20/03/2020)
  TINCHON quincaillerie (11/03/2020)
  SPAR INGELAERE le billet a commissions (04/03/2020)
  LEROY Tissus et Rideaux (29/02/2020)
  Précisions concernant des messages trouvés dans le livre d'or (25/02/2020)
  i vont arvenir ch'est sur .... (23/02/2020)
  CHALMIN (22/02/2020)
  un joyeux anniversaire (20/02/2020)
  les 15 ans du site suite (19/02/2020)
  LES 15 ANS DU SITE ! (19/02/2020)
  L'églisse ed Berlancourt (14/02/2020)
  30 ans de mariage ... (09/02/2020)
  AUTOS NOREV ET BAIN DU SAMEDI (09/02/2020)
  UN CORDONNIER D L ANCIEN TEMPS (05/02/2020)
  LA GOURMETTE EN ARGENT (03/02/2020)
  Merlimont sous la pluie fin (02/02/2020)
  Merlimont sous la pluie 3 (02/02/2020)
  Merlimont sous la pluie 2 (02/02/2020)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
15 novembre 1933 à Béthune 5ème partie
par minloute le, 15/05/2005  

La cultivatrice entra dans sa demeure, quand, elle vit surgir un homme qui brandissait une hache.
Le bandit, avec une cruauté inouïe lui fracassa la crâne à coups redoublés.
Il coupa même les doigts de la main de sa victime alors qu elle cherchait à se protéger la tête.
L'autopsie qui a été pratiquée plus tard, révéla que les 9 coups de hache que l'assassin avait portés étaient tous mortels, la tête était d ailleurs réduite en bouillie.
Son crime accompli, l'assassin s'essuya les mains puis s'empara des économies de sa victime.
Avant de quitter les lieux, ch' cabot ligota plusieurs chaises qu'il sortit dans le jardin, sans doute déjà pour détourner les investigations de la justice.
Il jeta ensuite la hache dans le fossé en bordure du jardin, revint devant la maison, il s'essuya les pieds qui étaient éclaboussés de sang dans l'herbe avant de gagner le grand large.
Mais le misérable avait été vu par une marchande de journaux en tournée.
Muni de l'argent de sa victime, ch' cabot fit plusieurs haltes dans les cafés voisins et regagna Béthune dans l'aprés midi.

Le dimanche soir ch' cabot qui était alors riche d'une bonne douzaine de mille francs fit la rencontre de 2 escarpes de son acabit.
Dans les cafés de la rue de Lille, il fit la fête avec eux en payant les consommations avec des billets de 1000 francs qu'il avait fourré dans ses poches.
Pour expliquer la provenance de l'argent dont il était en possession, il raconta qu il avait touché sa pension alors qu il ne fut jamais titulaire d'aucune retraite.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |