histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)
  Charlotte dins l' cuisine (24/11/2017)
  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)
  ch' baril multifonctions ... (14/11/2017)
  arrivée d' la télé et demandez le programme 3 (13/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Eune pétite prom'nade ed' décrassache
par Bebert le, 27/12/2006  

Fini la fête mes gins , faut printe l'air acht'heure chi (2h1/2), i n'ya moins pollution et vote estomac i est moins lourd.
in va faire eune tiote balade vers Gosnay, j'vous l'avos annonché. In plus ed'printe l'air , in va faire oeuvrer nos cervelles pour ringer, din chés bons casiers.

In part del'plache ed'Lavolville in print l'ancienne rue des Moulins,in est tout d'suite à mon AURELIE qu'alle avot un si bieau magasin, avec des tonniaux et des casiers à tiroirs dù c'que tout étot in vrac pour éte vindu au poids ou al' mesure (eune pinte ed'goutte pour min père; t'as des sous? i a dit de l' marquer). Vous avez connu cha ?

On suit la Lawe à not'gauche, cha serpinte in tiot peu et in arriff' dù qu' déboule à droite la rue du bois qui étot eune voyette qui rasot ch'bois!
Such coin là à droite ya resté un homme que vous avez bétot tous connu , ou du moins intindu parlé : Mr Dezetter qui avot eune gambe ed'bois! Avant i restot rue de commentry à gauche in montant
eum mémère alle restot in face ed'li l'coté qui avot des gardins d'vant chés maisons!
j''sais in a fait marche arrière , mais dés fois , un ptit détail i fait tilt dins nous caboche!
Toudis à droite, un aute magasin d'épicerie et légumes FRULEUX Gérard? i a fait chés tournées quand i a pu acater eune camionette , j'croS qui étot marié aveuc eune fille LEPLAT (l'boutique in-haut de côte des Gds Bureaux! Cha vous arvient?

on continue entre chés camps, in arrive à chés premières masons in chimint, là un temps, y'avot l'famile Régnier,
Maurice allot à l'école avec mi mais i est un peu pu viux.
D'ché maisons là y n'avot tout du long jusquà l'ruine deuch' moulin Signerole, rivière et coté drot iavo l'since de chtit Marcel SIGNEROLE!
im reste quelques noms des familles d'ech quartier là certains qui étotent à l'école à l'Bussiére en même temps qu'mi Roger et Raymond Carpentier ou Charpentier, Vilmain , Brassart et Libessart, plus tard ya eu aussi l'famille JAYET MORIEUX!

Bon aprés l'since y avot un quémin in pavés , le chemin des Hayettes qui a donné sin nom à l'cité qui s'a construit pour es'employés d'la Cie du gaz, arprenez me si j'eum trompe! je n'sus pas un éléphant! allez in continu?


Ouai es'quin vient d'faire ché l'partie rue Pierre Brossolette ! in arrive à ch'moulin DURANEL, là comminche l'rue Gabriel Péri.
A droite on va vers l'Buissière, à gauche, ech moulin , l'since Bayard et ch'passage à niveau dus'qu'on prenot l'train pour aller à Béthune.
l'aute coté d'la voie yavot aussi des tites maisons in chimin qu'in app'lot aussi (maisons des réfugiés) à droite in allot à Carbolux. Allez in va cor un ti bout?

V'là qu'on arriff' à chés premières maisons (d'el cité des profondes voies)
là aussi plein d'camarades d'école!
in arrive à ch'pont d'quémin d'fer; al derniere maison avant, ché là qu'restot l'dernière trieuse ed'carbon qu'jai connu Madame Marie PENNET, s'n'homme yavot eu s'gambe copée , j'sais pu commint!
s'voisine chétot Mme DEFFER eune veuve qui étot couturière.

A ch'pont !la Lawe alle se divisot in deux, ech bras gauche chétot "la Blanche" i allot raser l'usine de carbolux, qui y déversot l'trop plein d'ech lavoir! , chétot juste au bout d'note gardin, parlez si ch'conno! et alla arjoignot la Lawe juste avant l'intrée del'nouvelle centrale.
l'cité des profondes voies armontot vers ech bois, pi y avot un qu'min d'terre, un ti pont qui arpassot au d'sus de l'voie qui vient d'Haillicourt et in joignot la route qui monte dech' moulin; Chétot rien qu'des camps qu'in traversot souvint yavot eune voyette qui partot de ch'quemin des Hayettes traversot chés camps jusqu'al'route Nationale;
quemint qui s'app'lot l'bistrot la ch'est pas à mon Valembois? plus long y a ch'quémin rouch!

Bon on est pas arrivé squ'à Gosnay! ché cha quant in parle toudis!
S'sus mate d'eul dire à nous femmes quand on va rindonner din chés Vosches, ou din l'foret noire! in à l'temps d'boire 2 pintes avant qu'alles arriftent!
A dé tertous,
j'vas essayer d'aller ardormir eune heure ou deux, S'su pas trop mate pasque ichi in Alsace chétot cor férié hier!
A chés jours!!!

par vauthier le, 27/12/2006

je ne sais pas de quel époque té parles Bebert, mais à m'époque Dezetter qui avot une gambe ed bos y habitot dins l'rue d'Anzin qui est devenu el rue Raymond Deruy
y habitot justemint à coté des parints de Raymond Deruy tué pendant la guerre.
Et Roger et Raymond Carpentier y ont habité aussi l'même rue, y allotent à l'école Loubet. Loumarcel y dot s'in rappeller.

par Loumarcel le, 29/12/2006

Salut Bebert,
in vient chi d'passer devant l'maison de m'femme, dins l'rue P. Brossolette t'as minme dit sin nom d'jone file, té l'a ptète connue. In s'connot p'tète aussi.
Mi aussi j'connos bien ch'coin là, j'allos arquerre min père à vélo à l'centrale et in arvénot insanne et in passot l'long d'la Lawe qui coulot cor el long del rue P. Brossosette et in d'sous d'chés moulins.
Comme dit Vauthier, Dezetter "gampe ed bo" i a aussi resté dins l'rue Danzin, ch'étot j'cros, in cousin à m'belle mère.
Bin j'ai bien pris l'air ch'étot in vrai décrassach'


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |