histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
se chauffer au charbon
par Bebert le, 20/02/2007  

Ce fût longtemps un luxe de se chauffer au charbon de plus ou moins bonne qualité, même dans une région comme la notre!
Il faut reconnaitre que nos bonnes vieilles cuisinières avaient de l'estomac pour bruler tout ce que nous récupérions! il n'y a que les déchets végétaux que nous ne mettions pas dans le feu! et encore! je me souviens que certaines personnes, mélangeaient les épluchures
à ce tout venant dont parle Marie-Claire & Greyg dans un précédent article. Sur un bon lit de braises, on chargeait 2/3 pellettées de cette pâte
(bien humide) où avec le tisonnier on aménager une petite cheminée. Cela méttait un certain temps à bruler! selon le vent, l'encrassement du circuit des fumées!
Une chose est sure, le lendemain il y avait toujours un bac de scories (des groches) pour sabler en cas de verglas!

Nous allions aussi de temps à autre
glaner au terril ou le long des voies (bien que ce fût interdit) Nous avons aussi récupéré et séché le dépot qui se faisait à la sortie du trop-plein du lavoir de Carbolux qui se déversait dans la rivière au bout de notre jardin on appellait cela du "schlamm"

Les trains qui approvisionnaient la centrale & Carbolux venaient en partie de Haillicourt, et traversaient la cité des profondes voies! Sur ce matériel il n'y avait pas de freinage à air(GREYG me reprendra si je me trompe?)
Sur certains wagons il y avait une passerelle avec la mécanique de freinage à manivelle, sur d'autres ce poste ressemblait à une petite guérite
surpassant la caisse.
ce modeste abri avait je crois une double fonction! d'observatoire pour les gardes et sentinelles durant la guerre, et postes de freinage occupé aussi par les accrocheurs (ça aussi c'était pénible !)
Ces gens la, s'ils le pouvaient, jetaient quelques belles gaillettes sur les talus prés des maisons. Le manège fût découvert, et par la suite le dessus des chargement était arrosé de peinture blanche ! il valait mieux que le garde ne touve pas de trace de blanc dans votre cave à charbon!


En ce jour anniversaire du site , je salue bien amicalement ses créateurs
et les membres actifs qui alimentent les rubriques, quand "aux actives" dont Marie-Claire, pour la 1ère fois: "Recevez une bonne bise de Bébert"


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |