histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
l'histoire de Léocadie Cornu
par minloute le, 25/02/2007  

Léocadie Cornu est une de mes "ancètres" paternelles

Léocadie Félicie Joseph Cornu nait le 18 mai 1850 à Créquy

Créquy est un petit village du coté d' Hesdin, au creux d'un vallon, je m'y suis rendu en 1997

son père, Francois Joseph Cornu, alors agé de 31ans, exerce la profession de cordonnier, tout comme son père dénommé Francois Joseph également

sa mère Anastasie Framby, est agée de 29 ans, son oncle Augustin est bucheron

ses parents et grands parents ne savent pas lire ni écrire

Léocadie a 3 soeurs Hermine, Hyacinthe et Esthelle

et 2 frères Joseph et Philippe

en 1997, il restait encore à Crèquy, plusieurs familles Cornu

Créquy est un village agricole, une fois adolescente, elle est placée à Coupelle Vieille, village tout proche, dans la ferme de Maxime Méquinion , comme ménagère

Maxime Méquinion est .... maquignon, c'est à dire marchand de bestiaux

c'est peut être d'ailleurs l'origine du nom de la famille

philippine demagny est veuve d emmanuel méquinion, né en 1786 , décédé en 1840

de leur union, 3 enfants nous sont connus

auguste méquinion né en 1809 , journalier à crèquy

louis méquinion, né en 1818, cultivateur à créquy

maxime méquinion, né en 1819, marchand de laine et maquignon à créquy

il est beaucoup plus agé qu'elle, né en 1819, près de 30 ans les sépare

ce qui n'empeche pas leur mariage vers 1870

de leur union naissent 3 enfants

Marie Philippine Aimée Méquinion, mon aieule, née le 10 mai 1871
Louis Maxime Emmanuel Méquinion, le 20 juillet 1872
Victor Emmanuel Méquinion, le 11 septembre 1873

avant de rencontrer Léocadie Cornu, Maxime s'était il marié ?
ce n'est pas une certitude, il était fréquent à l'époque que l'un des fils reste sur l'exploitation avec le dernier des parents vivants

Maxime Méquinion décède le 3 novembre 1874, moins de 4 ans aprés leur mariage ....

Léocadie se retrouve seule avec 3 enfants en bas age


l'histoire de Léocadie Cornu 1


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |