histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  en arrivant au cimetiere du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)
  Charlotte dins l' cuisine (24/11/2017)
  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)
  ch' baril multifonctions ... (14/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
l'histoire de Léocadie Cornu
par minloute le, 25/02/2007  

Léocadie Cornu est une de mes "ancètres" paternelles

Léocadie Félicie Joseph Cornu nait le 18 mai 1850 à Créquy

Créquy est un petit village du coté d' Hesdin, au creux d'un vallon, je m'y suis rendu en 1997

son père, Francois Joseph Cornu, alors agé de 31ans, exerce la profession de cordonnier, tout comme son père dénommé Francois Joseph également

sa mère Anastasie Framby, est agée de 29 ans, son oncle Augustin est bucheron

ses parents et grands parents ne savent pas lire ni écrire

Léocadie a 3 soeurs Hermine, Hyacinthe et Esthelle

et 2 frères Joseph et Philippe

en 1997, il restait encore à Crèquy, plusieurs familles Cornu

Créquy est un village agricole, une fois adolescente, elle est placée à Coupelle Vieille, village tout proche, dans la ferme de Maxime Méquinion , comme ménagère

Maxime Méquinion est .... maquignon, c'est à dire marchand de bestiaux

c'est peut être d'ailleurs l'origine du nom de la famille

philippine demagny est veuve d emmanuel méquinion, né en 1786 , décédé en 1840

de leur union, 3 enfants nous sont connus

auguste méquinion né en 1809 , journalier à crèquy

louis méquinion, né en 1818, cultivateur à créquy

maxime méquinion, né en 1819, marchand de laine et maquignon à créquy

il est beaucoup plus agé qu'elle, né en 1819, près de 30 ans les sépare

ce qui n'empeche pas leur mariage vers 1870

de leur union naissent 3 enfants

Marie Philippine Aimée Méquinion, mon aieule, née le 10 mai 1871
Louis Maxime Emmanuel Méquinion, le 20 juillet 1872
Victor Emmanuel Méquinion, le 11 septembre 1873

avant de rencontrer Léocadie Cornu, Maxime s'était il marié ?
ce n'est pas une certitude, il était fréquent à l'époque que l'un des fils reste sur l'exploitation avec le dernier des parents vivants

Maxime Méquinion décède le 3 novembre 1874, moins de 4 ans aprés leur mariage ....

Léocadie se retrouve seule avec 3 enfants en bas age


l'histoire de Léocadie Cornu 1


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |