histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  fête des mères (28/05/2017)
  Flameng, Vimy, Ravel, Cendrars (25/05/2017)
  décès de Monsieur Joseph Malecki (23/05/2017)
  cha tourne à toute blinte (20/05/2017)
  j y a cru (20/05/2017)
  ah l' bon gout d' la levure (18/05/2017)
  souvenir du vélodrome de La Buissière (16/05/2017)
  Merlimont hors saison 2 (14/05/2017)
  j' fais m' b a (14/05/2017)
  Merlimont hors saison 1 (13/05/2017)
  Merlimont hors saison (10/05/2017)
  barraqu'mint près de la rue de maubeuge (07/05/2017)
  pas comme ché belches (06/05/2017)
  mais commint qui fait ? (02/05/2017)
  1978 drole d' caricature (01/05/2017)
  les élections présidentielles (29/04/2017)
  ch'est pas pour les éfants (28/04/2017)
  rin qu à l odeur (25/04/2017)
  vous zin prindez bin eune tranche (24/04/2017)
  le balto ou le marigny fin (22/04/2017)
  le balto ou le marigny (22/04/2017)
  pour ché polonais (22/04/2017)
  Langue, rollmops et oignons vinaigrés ! (21/04/2017)
  là ch'est pour les sensations fortes (20/04/2017)
  allez in faire minger asteure (19/04/2017)
  au matin (17/04/2017)
  prochaine série (13/04/2017)
  Min pépé à mi (06/04/2017)
  bientôt 3 ans ...... (26/03/2017)
  minloute au bordel (26/03/2017)
  faut ti in rire ou in braire (19/03/2017)
  Liévin, Cérémonie et commémoration du 16 Mars 1957 (17/03/2017)
  la p'tite clef du bonheur ... (09/03/2017)
  yoyo le deglingo (05/03/2017)
  Raymond KOPA (03/03/2017)
  Marinette (28/02/2017)
  j auro pas du aller rouvrir l' portal (26/02/2017)
  ch' mimosa (25/02/2017)
  mystère d' carte postale (22/02/2017)
  min grand onc' chauffeur d'ingénieur (21/02/2017)
  à vélo dins min quartier (20/02/2017)
  le drive 1 (19/02/2017)
  le drive (19/02/2017)
  cordonnier rue Anatole France (18/02/2017)
  le tapioca (17/02/2017)
  tem' rameneras du marché (15/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy fin (14/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy (13/02/2017)
  du pélican à la lessiveusse (12/02/2017)
  du créchon au bas nylon (11/02/2017)
  aut' moyens d' locomotion (10/02/2017)
  carettes d' la rue leverrier (09/02/2017)
  à l arriere de l ariane (08/02/2017)
  décés de monsieur Opigez (07/02/2017)
  si cha existe cor ... (04/02/2017)
  France 2 l'épopée des gueules noires (02/02/2017)
  cocorichti (30/01/2017)
  cuisine - du guinsse (30/01/2017)
  jacinthe (25/01/2017)
  sur les routes nationales fin (24/01/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Greyg ( 15/05/2017)
Bonjour à tous, Je ...
 mineur toujours ( 04/03/2017)
l'écomusée de Noyell...
 ch piou ( 20/01/2017)
Je vous écris ces qu...
 d. FREVILLE ( 05/01/2017)
je suis un ancien mi...
 Hervé62155 ( 22/12/2016)
Joyeux Noël et bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
historique de Bruay 9ème partie
par minloute le, 29/05/2005  

L'abbé Baudelot, curé en 1672 fonde la confrérie des charitables du rosaire, les membres s'engagent à transporter les corps des défunts sans la moindre rétribution.
La suette, maladie incurable fait 16 victimes à Bruay.
Cette épidémie de l'an 1725 fut moins forte que celle de l'an 1779 qui fera 32 victimes soit 17 % de la population.

Le nom du village donne lieu à 2 interprétations, tous les actes de 1737 à 1780 portent le nom de Brouay.
Sur une feuille de registre de 1788, une note du curé de l'époque, l'abbé Lemire signale
"je pris madame veuve Nicolas de mettre 10 feuillets pour le registe de Bruay les Béthune et de ne plus mettre Brouay, mais de retrancher la lettre o".

En 1751, Bruay possède un maître d'école, René Francois Fontaine, en 1761, Bruno Robay lui succède.

En 1747, plantation d'un calvaire à l'angle des routes de Saint Pol et d'Houdain (emplacement de l'ancien cercle) à l'endroit où s'élevait autrefois la potence et le pilori, instruments de la justice féodale.

Le calvaire, inauguré par l'abbé Beugniez, sera abattu pendant la période révolutionnaire et le Christ brulé sur place.
On le rétablira en 1848 dans le cimetière en bordure de l'église.

Le 2 novembre 1789, l'église est considérée comme bien national.

Le 14 décembre, l'assemblée constituante décide de créer les municipalités.
Dans le village, ceux qui gérent les affaires courantes préparent les élections.

Le 17 février 1790. 75 citoyens actifs se réunissent à l'église, sous la présidence de l'Abbé Lemire, pour l'élection du corps municipal.

César Delattre, fermier et ancien bailli du seigneur est élu maire, 5 officiers municipaux sont ensuite désignés, mais comme il est tard, les électeurs se réuniront le dimanche suivant afin de nommer 12 notables, 2 suppléants et un procureur.

Quelques temps aprés, une garde nationale est créée à bruay, 79 habitants y adhèrent, c'est aussi l'année de la cosntitution civile du clergé.

BRUAY PERD SON TITRE DE COMTE ET DE PAROISSE, on l'appelle maintenant la commune de Bruay

Le 7 juin, l'abbé lemire qui a refusé de prêter serment à la constitution civile, cesse ses fonctions, il est remplacé par Benjamin Bouchez, curé assermenté.

En 1792, une grande manifestation se déroule sur la place du Hamel, (place Jean Jaures) où l'on plante un arbre de la liberté.

Le 28 septembre, Auguste Tourselle est nommé officier municipal.

A PARTIR DE CETTE DATE LE CURE NE REDIGE PLUS LES ACTES DE L' ETAT CIVIL.

Le 8 décembre 1792, de nouvelles elections ont lieu à l'église sous la présidence de Benjamin Bouchez, curé constitutionnel, Joseph Tourselle est élu maire.
En 1793 le sieur carré est élu maire, l'officier public est Jean Baptiste Berthes.
Le maître d'école Bruno Roby, en fonction depuis 1760, se retire, Pierre Derome le remplace.


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 15 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |