histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)
  Charlotte dins l' cuisine (24/11/2017)
  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)
  ch' baril multifonctions ... (14/11/2017)
  arrivée d' la télé et demandez le programme 3 (13/11/2017)
  arrivée de la télé et demandez le programme 2 (13/11/2017)
  arrivée de la télé et demandez le programme 1 (13/11/2017)
  arrivée de la télé et demandez le programme (13/11/2017)
  les Ch'tites souris (12/11/2017)
  cor heureux qu in avo du sape (12/11/2017)
  du grr au ploc ploc en passant par le vroum vroum 2 (09/11/2017)
  du grr au ploc ploc en passant par le vroum vroum 1 (09/11/2017)
  du grrr au ploc ploc in passant par le vroum vroum (09/11/2017)
  pour la soif .... (08/11/2017)
  merci Aspro (08/11/2017)
  à chaque époque s' magie ... (06/11/2017)
  Riquiqui et Roudoudou (06/11/2017)
  les disques à histoires (05/11/2017)
  l'essoreusse à linche (03/11/2017)
  sujet marronnier (02/11/2017)
  les Killtoïds (29/10/2017)
  mets tes basquettes (29/10/2017)
  le velours de l estomaque (24/10/2017)
  gueule à chuque (23/10/2017)
  la magie du taquin (22/10/2017)
  la mort sous l' cagnard (19/10/2017)
  tampons scolaires (18/10/2017)
  Chrysanthèmes (18/10/2017)
  sauf..... (16/10/2017)
  Eune goutte d' jus (photo) (15/10/2017)
  Dins chés caffes (03/10/2017)
  l' framacie (03/10/2017)
  ché chuques à mon Maréchal (02/10/2017)
  du byrrh au visqui (02/10/2017)
  la joie des jeunes (27/09/2017)
  d' z'obus (25/09/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...
 Mégane ( 08/09/2017)
Bonjour, Habitant ...
 FRYHTAN ( 30/06/2017)
Bonjour à toutes et ...
 Pascalou ( 25/06/2017)
Bonjour à tous, je v...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
historique de Bruay 10ème partie
par minloute le, 29/05/2005  

A partir du 13 septembre 1793, le calendrier républicain nouveau est adopté régulièrement à Bruay.

Cette année là, le nombre des naissances s'est élevé au chiffre de 34.

Le 16 septembre 1793, une manifestation patriotique se déroule en présence de toute la population.

Le maire et les officiers municipaux remettent aux jeunes gens, agés de 18 à 25 ans, qui vont marcher à l'ennemi, conformément à la loi du 4 septembre, les fusils appartenant aux habitants...
12 jeunes citoyens partent pour la frontière munis d'une feuille de route et d'un laissez passer.
Ils se rendent à Lille en passant obligatoirement par Béthune et La Bassée.

En 1794, le 18 janvier, fondation d'"une société révolutionnaire", 102 citoyens en font partie.

Le comité qui les dirige veillera à l'application des mesures de sécurité et de salut public.

La municipalité expose les publications de mariage sur l'arbre de la liberté, planté place du Hamel.

Le concordat contribue à l'amélioration des relations entre la hiérarchie ecclésiastique et l'état.

Au début du 19ème siècle, l'église est restaurée grâce à une souscription.

Les pénibles incidents de la révolution sont oubliés.

En 1801, Jean Nicolas Viez devient maire de Bruay, il enregistre, entre autre, l'extrait morturaire de François Brongnirart, incorporé au 14ème dragon le 11 thermidor, mort aux armées le 22 messidor, aprés 8 ans de campagne.

En 1805 seulement, on reprend le calendrier géorgien.

En 1808, le sieur Carré redevient maire, l'abbé Lemire revenu d'exil exerce son ministère malgré ses 71 ans.

Quant à Bruno Robay, l'ancien maître d'école, il consacre ses loisirs à cultiver ses terres, et se rend utile à son ami, l abbé Lemire dont il est le clerc clériquant, c'est à dire le chantre organiste.

L'annuaire du Pas de Calais de 1813 indique que la population de Bruay était, à cette époque de 634 habitants , soit environ 30 % d'augmentation depuis le premier tiers du 17ème siècle.

Le décret impérial du 20 juillet 1807 prescrit de tenir une table alphabétique des actes d'état civil.

En 1819, décès à l'age de 85 ans du vénérable Bruno Robay, ancien maître d'école , qui, né sous Louis XV, avait donc vécu sous 3 rois et un empereur.

En 1821, mr Viez redevient maire jusqu'en 1830, date à laquelle mr Lautrique le remplace.

A noter que les maires ne sont pas élus par les habitants de la commune mais par décret.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |