histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
l'histoire de Léocadie Cornu (4)
par minloute le, 27/02/2007  

le 4 août 1896, naissance de Louise, son dernier enfant , la fameuse tante Louise qui donna tous ces renseignements à mon père

Gustave Laurent, le mari de Léocadie est employé alors chez monsieur d'Aplincourt, au chateau de la Triquerie

la propriété est imposante, le propriétaire entretient une meute de 50 chiens et 2 piqueurs pour les chevaux de selle, nécessaires pour la chasse à courrre en forêt de Crécy en Ponthieu

Marie Méquinion , fille de Léocadie a du être enceinte en même temps que sa mère, puisque la meme année, 1896, elle accouche d'une petite fille prénommée Eugénie

le père de cet enfant serait le dénommé Aimé Duchatel, cantonnier à Delettes, pour ma part, j'ai une autre opinion.... que je vous donnerai un peu plus tard.....

Marie Méquinion était veuve depuis 1894, elle élevait déjà Amédée et Léonce Villain, enfants de son premier mariage

à sa naissance, Louise est envoyée à Bruay, où elle sera élevée par sa soeur Marie Méquinion, qui allaitera à la fois Louise Laurent et sa propre fille Eugénie .......

Gustave étant de santé délicate, il décide de reprendre à son compte une petite ferme à Lamotte Buleux, prés de Neuilly l'hopital, à la limite de la Somme

Gustave décéde en 1901, il est enterré à Hautvillers avec son fils Aristide, décédé peu de temps auparavant

encore des épreuves pour Léocadie .......

les enfants grandissent, Louis devient apprenti boulanger à Amiens, il vendait des croissants aux abords de la gare

Louise fait sa communion en 1907 à Hauvillers

la même année, Léocadie, Louis et Louise rejoignent Bruay

le bassin houiller est alors en pleine expansion

la compagnie de Bruay passe de 870 000 tonnes en 1890, 1 821 000 tonnes en 1900, 2 500 000 tonnes en 1910

pendant cette même période, les effectifs passent de 4200 à 8111 personnes

aprés un bref séjour chez sa fille Marie Méquinion, qui, dans les années 1897 1898 a épousé Auguste Eugene Bruchet, la famille Laurent emménage à Lavolville, hameau de Labuissière, le long de la Lawe, à coté du moulin Dufour

mon père, né en 1911 , se souvenait qu'il fallait traverser une passerelle enjambant la rivière pour accéder à la maison

Eugénie Duchatel ou Eugénie Bruchet, pour ma part, Eugénie Bruchet, Eugénie comme Eugène le second prénom d'Auguste Bruchet, il travaillait également comme chef cantonnier à Delettes
je pense que Marie et Eugene ont quitté Delettes pour Bruay pour échapper au qu'en-dira-t'on, Auguste et Marie sont tous deux veufs avec des enfants de leurs mariages respectifs

Marie Méquinion et Auguste Bruchet habitent rue d'Anzin, à peu prés au milieu de la cote, sur la gauche en descendant, près d'un four à chaux

arrêtons nous un instant rue d'Anzin où habitent en 1910

les deux fils et la fille d'Auguste Bruchet, Auguste Bruchet et Marie Méquinion, Amédée et Léonce Villain, premier mariage de Marie, Eugénie Méquinion née hors mariage et deux enfants communs Jeanne et Georgette Bruchet, nées respectivement en 1898 et 1900


la vie quotidienne à Bruay début 20ème siècle (5)


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |