histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
eune journée sul' cote
par minloute le, 01/05/2007  

nous in avo eune mason à merlimont, et j avo ker y aller .... grantes plaches, les baches pour juer d' dins, les crevettes, ché chateaux d' sape ....
quand qu on est tchiot l' monte y parait immense, et j' me souviens un coup avec mon mononque, in éto sul' plache et in voyo bin ché falaises tout au bout à droite, et i m a dit , que l' lend'main in iro in carette faire un tour sul' cote et qu in iro plus loin qu' cha
i devo y avoir deux carettes celle d' min père et celle d' mon mononque, in a été à wimereux pour vire les soeurs ed mon mononque pi aprés in a été s' prom'ner
in a été jusqu au cap gris nez, du qu in a tous canté eune phrasse del canchon à raoul, quand la mer monte, "quand on va chez léonce , on est onsse", vu qu' min père i s appelo léonce
l' cap gris nez ché bio, mais avec m' mère chéto stressant, "viens par chi, t approche pas, té pourro querre, viens avec nous" oh mi cha m inchinto pas, rester avec ché garnoules derriere, alors qu' min mononque et pi ché jones i zétotent devant, pire vexation , ché qu' mon monnonque i m a dit aussi d artourner avec ché garnoules

in a été aprés sul' tchiote plage in bas, là j' m a dit , m' mère ale va m' laisser tranquile, bin nan, i avo plein d' médusses sul' plache , mi j' voulo planter un baton ed dins, pasque chéto tout gélatineux, bin nan, j a pas pu
j a tiré min nez
in a été aprés à boulone, vire ché remparts, meme musique té reste a coté d' dnous té pourro querre .....
j' vous dis pas c' qu on m a dit quand qu on a visité ch' port et que j' voulo vire ché batio d' près .........
y a qu au portel que j' pouvo avoir un tchiot peu plus d' liberté, mais fallo pas que j ale su ché rochers cacher les moules pasque savez j' auro pu querre .....
mi c' qui m a l'plus impréssionné chéto l arrivée et l' départ des overkrafts ché chéto vraimint étonnant d' vire ch' t espèce ed batio monté sur un coussin qui volo au d'ssus d'ché vagues et qui arrivo a s' déplacher tout douch'mint mais dins zin bruit d' folie , sul' dalle ed béton d' l arrivée
in a été aussi visiter ché falaisses d' wimereux, là j a meme pas essayé d' aller su ché rochers ch' connaisso d avinche l' canchon
pi au r'tour, i avo tel'mint d' monte pour passer ch' pont d étaples, qu in s a arrété sul' port, et chéto l' retour des chalutiers, in n a profité pour acater du pichon, mi j' voulo pas porter ch' sac aprés vu que cha sinto fort quand meme .........
j ' m a fait moqué, ché pas évident d ete ch' dernier tchiot dins zin monte d adultes et d' grands, aller vire c' que j voulo vire ed près j avo pas l' dro , mais porter ch' sac à pichon, là j éto assez grand ......

par roger le, 02/05/2007

j'sus arvenu d'min mobil home aujourd'hui, et hier j'ai été à Merlimont, tes orelles ont du chiffler minloute, parce que j'ai pinsé à ti..
j'étos appuyé sur l'balustrade, in train d'raviser la mer, ches gins s'baigner, s'prom'ner, et j'ai pinsé à ti minloute, et je m'disos dire qu'ch'est ichi qui passot ses vacances minloute, et ch'est vrai in plus...

par dubois monique le, 02/05/2007

Je comprends que vous ayez aimé Merlimont , tous les deux , et que vous y retourniez
après avoir passé tous mes étés d'enfant et d'adolescente en campant sur la côte d'Opale , j'ai pu faire mon choix et c'est Merlimont qui a toujours eu ma préférence ; à tel point , qu'adulte , salariée , mariée et mère de famille , j'avais acheté un appartement rue de Picardie: la mer à 50 métres , et par derrière .... rien : les dunes , les oyats à perte de vue : mes enfants y jouaient avec une bande de gamins de leur âge ; je pouvais les surveiller de la fenêtre et les appeler au moment des repas, quelquefois il fallait crier assez longtemps !
Ils passaient leur temps dehors; quand il pleuvait , bottes et cirés étaient de sortie et ils rentraient avec de bonnes joues rouges prêts à dévorer ce qui leur tombait sous les crocs ...
Nous y allions dès que nous pouvions : les vacances de février (avec l'Enduro du Touquet), de Pâques , tout l'été , et mes petits faisaient provision de bon air iodé et de poissons !...
nous ne cherchions pas à aller ailleurs: Merlimont , c'était le paradis!

J'y suis retournée il y a quelques années: des immeubles ont été construits derrière la rue de Picardie et le long de la côte : les dunes ne sont plus ce qu'elles étaient , mais Merlimont reste pour moi synonyme de grand air , de chars à voile, de cerfs-volants, de pêche à la crevette, de pique-niques dans les dunes à l'abri du vent , de concours de châteaux de sable, de longues promenades sur la plage , sac à dos rempli de casse-croutes ... de bonheur , quoi !


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |