histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
démolition de la lampisterie du 2 d'Oignies
par APPHIM le, 02/05/2007  

Siège 2 d'Oignies
Historique.
Foncé en juillet 1860, Le Siège 2 devient , à partir de 1950, un important siège de concentration du Groupe d'Oignies, après des travaux de modernisation qui ont étés retardés par la guerre de 39/45.
L'ensemble des bâtiments sont construits avec une architecture moderne.
Les bains douches, lampisterie et bureaux se trouvent de l'autre côté de la route, une passerelle l'enjambe pour la circulation des mineurs et des produits remontés par le puits pour traitement au lavoir.
Le Siège fut équipé de la Machine d'extraction à vapeur la plus puissante d'Europe. Ce sera également la dernière en service dans le Bassin Nord Pas de Calais.
Arrêté en novembre 1976, le siège a produit 21 268 millions de tonnes de charbon.
Le Chevalement, bâtiments de recette, chaufferie, lavoir et d'autres installations diverses seront détruits entre 1977 et 1980.
Certains bâtiments ont étés conservés, pour de nouvelles activités. Le Bâtiment de la Machine d'extraction et le poste électrique (Centre D. Papin), des garages et ateliers (dont une partie à été détruites en 2001/2002), les bureaux - salle des fêtes- bains douches - lampisterie acquis par une société.

Ce bâtiment a été acquis par l'Etablissement Public Foncier Nord Pas de Calais qui as entrepris le desamiantage et la "Mise en sécurité" obligatoire de l'ensemble.
La lampisterie et les vestiges de la passerelle ont étés rasés.
Cette partie était fort intéressante. Elle comportait un grand hall d'accès pour les mineurs. Au sous-sol se trouvait le garage des vélos.
Des douches pour la maitrise, avec cabines privatives étaient encore en place.
Une partie des bureaux s'y trouvaient pour les géomètres.
Cette démolition brise l'unité architecturale.
Il subsiste la salle des fêtes, les bureaux et les vestiaires, totalement vides d'installations.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |