histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Liévin pour pas les zoublier (3)
par kiki le, 08/05/2007  

En lisant les deux sujets d'ssus l'site, pour pas les zoublier, je me suis dit qu'il fallait que je parle aussi d'une commémoration qui s'est déroulée à Liévin.
La semaine dernière , j'ai fait une photo d'une stèle inaugurée à Liévin, la stèle a été mise dans un lieu que je connaissais très bien dans les années d'antan, j'allais au bal avec mon regretté copain et ami d'enfance Gérard, et j'avais déjà mis quelques lignes dans regrets et souvenirs sur le site.
L'endroit était une très belle salle qui servait pour les répétitions de l'harmonie des mines de Liévin et où se déroulaient les bals de la police, des catherinettes et beaucoups d'autres réunions.
Cette stèle est située dans la rue barbusse à Liévin, à l'emplacement même du Tabarin désormais disparu, qui a cédé la place à la rue qui mène au Centre Commercial.

Cette stèle ( photo) à la mémoire de ces lièvinois comporte le texte suivant:
Ici se trouvait la salle des répétitions de l'harmonie des Mines de Liévin
Le 27 Juillet 1944
6 jeunes mucisiens y furent arrêtés
Maurice DENIS
Eugène JOYEZ
Raymond PERSIAUX
Pablio PRANDIN
Anicet SENECHAL
Jean Baptiste THUMERELLE
Pablio PRANDIN déporté en allemagne y trouvera la mort le 22 février 1945.

par kiki le, 14/05/2007

Source : la Voix du Nord du 02 Mai 2007

En 2005,nous nous étions fait l'écho d'un épisode de l'Occupation qui nous avait été rapporté par M. Decoupigny d'Angres. Ce fait était lié à l'attentat qui avait eu lieu à cette époque au Pont Césarine à Lens au cours duquel le résistant Charles Debarge et deux de ces compagnons avaient attaqué et tué deux Allemands. Une plaque commémorative a d'ailleurs été apposée à cet endroit, à l'entrée de la rue qui mène au stade. Une cérémonie s'y déroule chaque année.
A la suite de l'attentat, des soldats allemands mus par un désir de vengeance ont remonté la rue défernez. Entendant des accents musicaux venant de la salle du Tabarin, ils y ont pénétré et arrêtés des jeunes mucisiens qui se trouvaient là à l'occasion d'une répétition. On était alors le 27 Juillet 1944 à un peu plus d'un mois de la libération de Liévin qui aura lieu le premier septembre. C'était une période trouble, il y avait des bombardements, le couvre-feu était établi mais pas toujours respecté dans une commune où des ouvriers travaillaient le soir ou la nuit à la mine.
Furent pris dans la raffle : Maurice Denis, Eugène Joyez, Raymond Persiaux, Jean-Baptiste Thumerelle, Anicet Sénéchal et Publio Prandin. Seul ce dernier ne reviendra pas de sa déportation, ayant sauté sur une bombe à retardement à quelques jours de sa libération. Les autres sont rentrés. D'autres avaient été arrêtés pour motif de résistance, on les avait pris les armes à la main. Eux avaient été raflés pour s'être trouvés à la mauvaise heure au mauvais endroit. Ils sont rentrés comme ces prisonniers de guerre qui sont revenus dans une région libérée depuis un an, qui n'avait certes pas oublié, mais qui ne souhaitait plus en parler tous les jours.
Cela peut expliquer cet "oubli" que les intéressés eux-mêmes n'avaient pas souhaité rappeler. Il aura fallu les recherches de l'Office de la mémoire et la démarche de M. Decoupigny pour y revenir.


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |