histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)
  Charlotte dins l' cuisine (24/11/2017)
  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)
  ch' baril multifonctions ... (14/11/2017)
  arrivée d' la télé et demandez le programme 3 (13/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la Marmite du Diable (4)
par kiki le, 14/07/2007  

Relais Déc 1977 N° 99

Suite : Un conte de Charles Deulin

Quand le Cacheux se réveilla, il se retrouva dans la forêt.
La lune pâlissait et le jour commençait à poindre, mais les oiseaux ne chantaient pas,vu qu'on était en hiver. Il regarda autour de lui, se frotta les yeux et chercha à mettre de l'ordre dans sa tête.
- Drôle de rêve ! dit-il en s'étirant. Je me sens tout rompu. Mais quelle idée aussi de dormir au soleil des bécasses par un frois à geler un boudin sur le gril ! Brr ! la jeanne doit être inquiète !
Il se leva pour regagner son logis. Chose singulière, il ne reconnaissait point l'endroit où il se trouvait : là où, la veille, s'épaississait des fourrés, il voyait maintenant des clairières, et la forêt semblait en général beaucoup moins drue.

Ne comprenant rien à ces changements, il s'orienta comme il l'eût fait en pays étranger et descendit la montagne d'un pas pénible et mal assuré.
Au bout d'une demi-heure, il rencontra un village. Cela le surprit de plus en plus, car Escautpont, comme chacun sait, est situé à une heure du mont d'Anzin.
Il vit venir de loin un berger avec ses moutons.
Le Cacheux connaissait tous les bergers d'alentour. Il ne reconnut point celui-là.
- Comment appelez-vous cet endroit ? lui dit-il .
* Ici mon vieux père, c'est Bruay, lui répondit le berger dans un jargon qui ne semblait point tout à fait celui du pays.
Jean ne s'expliquait pas non plus pourquoi cet homme l'appelait " vieux père ", lui qui n'avait point encore trente ans.
- Il me semblait bien, reprit-il, que ce n'était pas Escautpont.
* Escautpont est le clocher que vous apercevez tout là-bas, à une demi-lieue.
Le Cacheux marcha encore et parvint à Escautpont.
Il ne reconnut pas une seule des maisons du village à l'exception de l'église, qui était toute crevassée et s'en allait en ruines. On en bâtissait une autre plus grande à côté.
- Est-ce que mon rêve serait déjà réalisé ? se disait-il. Mais les voitures qu'ils avait rencontrées ne marchaient pas sans chevaux et il ne voyait nulle part les pierres noires qu'il avait vues flamber au fond de la terre.
Il arriva à sa chaumière ou plutôt à l'endroit qu'elle occupait : à sa place s'élevait une jolie maisonnette ombragée par un chêne.
Il se rappela que six mois auparavant, lors de la naissance de sa fille, il avait planté un gland dans son courtil. Par un phénomène incompréhensible, en six mois le gland était devenu un chêne énorme.

à suivre


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 9 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |