histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)
  Charlotte dins l' cuisine (24/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la rue des Escaliers de Bruay en Artois
par PAILLART André le, 29/07/2007  

La rue des Escaliers est le symbole typique du relief géographique de la ville de Bruay en Artois constitué d'escarpements échelonnés en gradins.
Toutes ces côtes montantes et descendantes donnent à la ville une physionomie de montagnes russes.
Depuis 1855, l'exploitation minière fortement développée à Bruay a généré d'importants affaissements des terrains de la commune et des environs avec pas moins de 10 puits de mines creusés de 1855 à 1913.
L'effondrement des sols était particulièrement concentré sur le bas de Bruay au niveau de l'actuelle place Marmottan et de la rivière La Lawe dont il fût indispensable de lui creuser un nouveau lit beaucoup plus élevé et surtout de modifier son cours.
A ce effet entre 1918 et 1925 de trés importants travaux d'amménagement de la vallée furent entrepris.
Pas moins de 7 mètres de remblais ammenés par trains comblèrent la dénivellation topograhique correspondant à la réhausse du cours de la rivière.
On distingue nettement sur les deux photos que je vous fais partager, l'ampleur des travaux effectués à l'époque:
La première photo date de 1915 et représente les escaliers dans leur configuration initiale avant les travaux de remblaiement.
La seconde photo (Emile Desfachelles) prise récemment montre les mêmes escaliers avec un nombre de marches diminué de plus de moitié.
Bien que rebaptisée rue Hermant depuis 1906 en la mémoire d'un instituteur secrétaire de mairie devenu par la suite premier adjoint au maire, depuis plus d'un siècle tous les Bruaysiens continuent de l'appeler rue des Escaliers, son appelation d'origine.


  ( 2 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 14 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |