histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Les qu’vaux, d’min timps
par kiki le, 30/07/2007  

Si un jour y vous prind l’invie d’parler d’bidets,
Dins l’sémaine, el diminche, avec n’inporte qui,
Vous intindrez : gagnant, plaché, o bin tiercé,
Jocquey, photo, att’lé, y a d’quo êt’ abruti.

Pourtint y a point longtimps, quind in parlot d’quévaux,
In s’in parlot surtout pou eune question d’ouvrer,
J’arbusie à ch’timps là , comme ej’ les ravisot,
Dins les rues, d’ins les camps, sins jamais arnoncher.

J’ai core dins m’tiète leu noms, j’m’in rappell’rais toudis,
Bayard, Bijou, Sultan, Coquette o bin lisette,
J’in connaichos même un qu’in nommot Paradis,
Ch’n’étot point compliqué pou r’connaite chés braves bêtes.

Ch’étot plaisi d’les vire obeir à leu mait’.
J’vos core ch’ti du méd’cin saquint s’cabriolet,
L’quévau du marchind d’loques avec tout ses cloquettes,
Et les bidets d’brasseux, à leu carette att’lés.

Mais ch’qué j’avos l’pus quer’, ch’tot les qu’vaux des cinsiers,
J’pouvos quind j’étos tiot les suire pindint des heures,
Les raviser ouvrer, tout seu o bin couplé,
Dins l’zéteules, à bett’raffe, ou ocore dins l’labeur.

Parfos quind y pleuvot, in s’mettot à l’abri,
Tout cont’ leur corps feumint in inttindint qu’cha s’passe,
Les bêtes y n’bougeottent point, et n’faijottent pas un pli,
Et mi j’étos heureux, comme si ch’étot l’ducasse.

Eune aute cosse qui m’plaijot, ch’est quind el forgeron
Cangeot un fer usé au pied des qu’vaux bridés,
Taillint comme un artisse leu gros chabots tout ronds,
Et dins min nez j’sins core l’odeur del corne brûlée.

Jé l’z’ai connus au fond courageux, malheureux,
Saquint l’long des bowettes leu train d’balles ed carbon,
Long des camps, du solel, y mourottent à tiot feu,
R’grettint sur’mint les jours oû y étottent à l’moisson.

A ch' t’heure y sont bin rares les qu’vaux du timps passé,
Ch’est des engins affreux qui les rimplachent partout,
Mais l’homme s’apercev’ra, li qui est toudis pressé,
Qué l’bon timps y s’in va, mais li qui dévient fou.

Paul Sébille , Relais Magazine Mensuel de la Région minière du Nord Pas De Calais
MAI 1982 N° 145


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 12 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |