histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la salle des houillères de Bruay
par PAILLART André le, 02/08/2007  

Depuis toujours, la salle des Houillères devenue de nos jours le centre culturel Grossemy, a été le temple de la musique à Bruay.
Implanté cours Kennedy, une rue parallèle au cours de la rivière La Lawe prés du carrefour Lemoine, cet édifice bâti par les houillères devînt à la fin des années 60 propriété de la ville de Bruay en Artois.
La salle des houillères était l'épicentre de tous les grands bals et concerts de l'arrondissement. Sa scène a été foulée par d'innombrables artistes de variétés et formations musicales de tous genres, mais aussi des compagnies théatrales,des artistes de cirque, des danseurs, des humoristes...
Parmi eux: Claude François, Mike Brandt, Julien Clerc, Dave, Frédéric François, Eddy Mitchel, Patrick Bruel...
La salle des houillères était la grande attraction de la jeunesse Bruaysienne le Samedi soir.

Environ 2 fois par mois, le comité des fêtes de Bruay organisait la venue de célébrités de la chanson ou de groupes en vogue à l'époque.
La soirée débutait vers 21 H par un bal avec des formations locales telles que Dany and Love, les Flashs...
Bien souvent, les soirées de concert de variétés se jouaient à guichets fermés.
Quand la salle était pleine, on fermait les portes et malgré tout, il continuait d'y avoir un affluence dehors qui espèrait décrocher le précieux sésame.
Vers 23H30, Mr Germain Feret, président du comité des fêtes, arrivait sur scène vêtu d'un smoking ou d'une veste à paillettes (je m'en souviens encore comme hier). Pendant que la formation musicale de l'artiste s'installait derrière lui dans l'ombre, tel un Monsieur Loyal, papier à la main, il présentait au public d'une façon spectaculaire la vedette qui allait effectuer sur scène, son tour de chant durant une heure environ.
Aprés le passage de l'artiste le bal reprenait avec la formation locale jusque 3 H du matin, et pendant ce temps les fans (essentiellement les garnoules...) faisaient la queue devant l'entrée des artistes pour obtenir une dédicace de la vedette de la soirée.

J'ai régulièrement fréquenté cette salle dans ma jeunesse de 1975 à 1980 et j'y ai même rencontré mon épouse.
Que de souvenirs...
Aprés maintes rénovations extérieures comme intérieures, cette salle de spectacles mythique a subi son dernier remodelage l'an dernier jusqu'à ce printemps 2007 où elle fût de nouveau inaugurée aprés un lifting de 800 000 Euros.
De capacité modulable, elle peut recevoir 250 à 700 places assises ou 1100 places debout devenant ainsi la plus grande salle de spectacles de l'arrondissement.
En annexe, la photo de cette salle rénovée que j'ai prise dimanche dernier.


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |