histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  bientot 3 ans ...... (26/03/2017)
  minloute au bordel (26/03/2017)
  faut ti in rire ou in braire (19/03/2017)
  Liévin, Cérémonie et commémoration du 16 Mars 1957 (17/03/2017)
  la p'tite clef du bonheur ... (09/03/2017)
  yoyo le deglingo (05/03/2017)
  Raymond KOPA (03/03/2017)
  Marinette (28/02/2017)
  j auro pas du aller rouvrir l' portal (26/02/2017)
  ch' mimosa (25/02/2017)
  mystère d' carte postale (22/02/2017)
  min grand onc' chauffeur d'ingénieur (21/02/2017)
  à vélo dins min quartier (20/02/2017)
  le drive 1 (19/02/2017)
  le drive (19/02/2017)
  cordonnier rue Anatole France (18/02/2017)
  le tapioca (17/02/2017)
  tem' rameneras du marché (15/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy fin (14/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy (13/02/2017)
  du pélican à la lessiveusse (12/02/2017)
  du créchon au bas nylon (11/02/2017)
  aut' moyens d' locomotion (10/02/2017)
  carettes d' la rue leverrier (09/02/2017)
  à l arriere de l ariane (08/02/2017)
  décés de monsieur Opigez (07/02/2017)
  si cha existe cor ... (04/02/2017)
  France 2 l'épopée des gueules noires (02/02/2017)
  cocorichti (30/01/2017)
  cuisine - du guinsse (30/01/2017)
  jacinthe (25/01/2017)
  sur les routes nationales fin (24/01/2017)
  su les routes nationales partie 2 (23/01/2017)
  décès de Mado Poquet (1) (22/01/2017)
  récitation fin (22/01/2017)
  su les routes nationales partie 1 (21/01/2017)
  décés de Mado Poquet (20/01/2017)
  récitation partie 2 (20/01/2017)
  récitation partie une (19/01/2017)
  tin gardin (18/01/2017)
  Magellan à cause d' ti (15/01/2017)
  à Monsieur Robitaillé (15/01/2017)
  la même histoire version 2 (12/01/2017)
  la même histoire version 1 (12/01/2017)
  ch' maite au traval partie 2 (10/01/2017)
  ch' maite au traval partie 1 (10/01/2017)
  Changement d'école (10/01/2017)
  Hiver d'antan (09/01/2017)
  Alfred Leroy (09/01/2017)
  ch' maite Robitaillé (08/01/2017)
  fautes d' français à l'Élysée (08/01/2017)
  au cimetière du 3 (06/01/2017)
  in pouvo pas laisser ch' Terminus comme cha (06/01/2017)
  avec du recul (04/01/2017)
  Bruay vu du 3 (04/01/2017)
  ch' café le Terminus (03/01/2017)
  histoire de la laiterie de Verton (02/01/2017)
  réveillon quand que j éto jone (31/12/2016)
  Cavalcades (27/12/2016)
  La rue Stephenson à Bruay (27/12/2016)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mineur toujours ( 04/03/2017)
l'écomusée de Noyell...
 ch piou ( 20/01/2017)
Je vous écris ces qu...
 d. FREVILLE ( 05/01/2017)
je suis un ancien mi...
 Hervé62155 ( 22/12/2016)
Joyeux Noël et bonne...
 franed ( 16/12/2016)
Bonjour, site très i...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
trente ans de travail au fond
par kiki le, 04/08/2007  

Relais le magazine mensuel de la règion minière du Nord-Pas-De-Calais N° 100 de Janvier 1978

Une interview d'Emile Toillon médaille d'or des mines 1977

Ne pouvant, dans ce numéro dédiè aux mineurs, ni retracer la longue histoire des travailleurs de la mine, ni honorer individuellement tous ceux qui, cette année encore, se sont vu décerner la Médaille des Mines ou celle du Travail, Relais a choisi l'un d'entre eux pour, à travers sa personne, rendre hommage à la profession tout entière.
M. Emile Toillon, ouvrier décadreur au Siège 3/15 de Courrières a reçu cette année la Médaille d'Or des Mines pour sa participation à des sauvetages et pour ses qualités professionnelles. Issu d'une famille de mineurs, Emile Toillon est né le 1 er Décembre 1930 à Harnes. Sa carrière au fond a commencé il y a plus de trente ans à la fosse 21 à Harnes. Il est mariè et père de cing enfants. Les trois frères de M. toillon sont également mineurs, mais l'un d'entre eux s'est converti et un autre est maintenant à la retraite.

Relais a demandé à Emile Toillon de raconter sa vie au fond, ce qu'il a fait simplement en toute modestie.

Relais : Comment êtes vous devenu mineur ?
E. Toillon : Je suis fils de mineur. Mon grand-pére était mineur. Quand on est jeune, on veut gagner de l'argent et faire comme ses parents. Ils n'étaient pas d'accord pour que je travaille à la mine. J'ai étè à l'école pour être ajusteur... je n'ai donc commencé qu'à l'âge de 15 ans directement au fond comme galibot. C'était au début de 1946 à la fosse 21 à Harnes.

La vie de galobot ?
C'était dur, il fallait pour changer de roulage mettre les berlines vides du côté des pleins. Il n'y avait pas de plat ni d'aiguillage. On mettait une grande tôle sur les deux roulages. On engageait la berline vide sur la tôle, puis on la ripait du côté plein. On faisait 1/2 heure de rabiot par jour. Ce n'était pas récupérable. C'était payé. J'ai fait cela jusqu'à 18 ans. Puis, à la suite d'une appendicite, j'ai été graisseur pendant un an, toujours avec un salaire de galibot.

Après avoir été graisseur ?
Pour avoir un peu plus de dimanches, j'ai demandé à partir à l'abattage avec mon père. Les choses sérieuses ont commencé. Mon père était traceur. Alors je suis parti avec lui comme aide-traceur. Quand il n'y avait pas de travail au traçage, on allait en taille. Je faisais équipe avec mon père. C'était dur. Mon père ne rigolait pas. Pendant le travail, je n'étais pas son garçon : travail... travail. C'est mon père qui m'a formé. Il avait été chef de taille dans les tailles écoles des futurs agents de maitrise.

Comment cela se passait ?
C'était l'abattage au piqueur. Dans les tailles on avait des pelles à 7 cotes, des escoupes comme on appelait ça. Il fallait s'en donner. Comme installations en taille, il y avait les couloirs oscillants. Quand on avait une hauteur d'un mètre, c'était beau. On travaillait au mètre. J'ai appris à boiser avec mon père. Lorsqu'il a pris de l'âge, il a quitté l'abattage et je me suis débrouillé seul. Puis en 1951, je suis parti en Allemagne pour mon service Militaire.

Ci-joint photo d'Emile Toillon provenant du Relais n° 100 de Janv 1978


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 20 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |