histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 1ère partie : l’école maternelle (15/02/2019)
  au chant de l alouette fin (16/02/2019)
  au chant de l alouette 2 (16/02/2019)
  au chant de l alouette (16/02/2019)
  branque d' thym (10/02/2019)
  ch' torchon calendrier (09/02/2019)
  au coin del rue sur google maps (09/02/2019)
  dins ma rue sur google maps (09/02/2019)
  notre patois (09/02/2019)
  Du PATOIS ou du CHTI ? (06/02/2019)
  l' aprés midi dins ché commerces (03/02/2019)
  qu au matin dins ché commerces (03/02/2019)
  Mardi gras fais des crêpes (ou ben des gauffes) (01/02/2019)
  les chaussons aux pommes (26/01/2019)
  du qu' t as été en vagances ? (26/01/2019)
  ch'est comme aux ouatéres.... y a pu d' papier... (26/01/2019)
  Rondeau (21/01/2019)
  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Brunehaut, les voies d’une reine et la défaite du diable (1)
par kiki le, 07/08/2007  

Source : La voix du Nord 15 et 16 Juillet 2007

LEGENDES DU NORD – PAS-DE-CALAIS

Brunehaut, les voies d’une reine et la défaite du diable
Suite


En une nuit ! De Thérouanne à Arras, au prix d’un pacte avec le diable. S’il avait fini la chaussée au lever du jour, il pourrait partir avec l’âme de la troublante reine. Il y mit donc de l’ardeur, le malin, mais se fit duper encore à l’astuce de la belle, qui réussit à faire chanter le coq avant le lever du soleil. Etourdissante jeune femme au destin tumultueux ! Après la mort de Sigebert, n’épousa-t-elle pas le jeune Mérovée, fils de… Frédégonde rencontré en exil ? Quelle fureur fur celle de la belle-mère ! Mérovée en fut tonsuré, et l’affriolante bru de nouveau exilée, mais pour un temps seulement, tant son ardeur vainquit traquenards et traîtrises.

Maintes fois attaquées, et même battue, elle vit mourir Frédégonde enfin, séduit encore aristocrates et militaires, poussa ses enfants et petits-enfants à gouverner et conquérir, jusqu’à ce qu’elle tombe, une funeste nuit de traîtrise entre Bourgogne et Jura, dans les mains de Clotaire, autre fils de Frédégonde.

Ivre de haine, l’orphelin de la sanguinaire y alla de la barbarie, ignorant les quatre-vingts ans de la reine. Il la fit attacher par les cheveux à la queue d’un cheval fougueux qui fit des lambeaux du corps souverain de Brunehaut. Ses restes furent brûlés. Quelle sauvagerie, tout de même.

Reste donc ce morceau de route, entre autres, et le désappointement du diable, toutefois omniprésent dans la légende de cette voie. Comme à Houdain, où il n’a permis la construction de l’église qu’à la condition qu’elle soit installée sur les hauteurs. Ainsi, il aurait fait le sordide calcul qu’elle resterait inaccessible aux vieillards, aux malades et infirmes ; autant d’âmes de gagnées…


Question essentielle

Comme à Gauchin, où il jeta le gal, sorte de gros caillou facétieux qui roule la nuit jusque devant la porte des femmes oublieuses de leur promesse de fidélité.

Sont-ce les hommes malheureux ou les femmes infidèles qui le décidèrent ? En tout cas le gal finit enchaîné sur la place de Gauchin ; ce qui ne l’empêche pas, dit-on parfois, d’être encore certaines nuits de sortie devant les portes des ardentes…

Comme à Acq, aux portes d’Arras, où deux menhirs de plus de trois mètres semblent marquer la défaite du malin, dans un alignement parrallèle à la route et marquant la direction de Reims.

Dans son ouvrage, Bernard Coussé pose alors cette question troublante et essentielle : Doit-on conclure à une relation priviligiée entre la Nemetacum des Atrébates et la Durocortorum des Rèmes ? « Hein ?...


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |