histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
fosse 3 de Bruay, modèle de productivité
par PAILLART André le, 11/08/2007  

Le 27 Octobre 1866, débutèrent les premiers travaux de forage du puits de la fosse N°3 de Bruay qui entra en exploitation en Mars 1870.
Aprés avoir mis en service le second puits de cette mine, le 3 bis en 1891,les premiers pics de productivité de ce siège s'élevèrent à 1500 tonnes de charbon par jour en 1898.
Le charbon extrait de ce gisement minier est riche en matières volatiles et a un pouvoir calorique trés élevé.
La compagnie des mines de Bruay porte un grand interet à ce gisement et met en exploitation un troisieme puits en Janvier 1916, le 3 ter.
Au cours des décénies suivantes, l'évolution des technologies d'extraction vont fortement développer la productivité de cette mine.
En 1959, 1564 ouvriers travaillent dans cette fosse modernisée à outrance, selon les dires des anciens mineurs.
La Marietta, une haveuse dernière génération équipée de 2 bras et de 4 fraises, ingurgite à elle seule 20 m de charbon par jour!
Cette machine creuse même en 1957 36.5 m de minerai en une seule passe lui valant ainsi de décrocher le prix national de productivité, distinction honorifique.
En 1964,la production s'élève à 2400 tonnes de charbon par jour!
En dépit de ses résultats, pourtant trés positifs, la récession minière est déjà engagée. Par rapport au charbon sud africain, le charbon français est trop cher.
Le destin de la fosse N°3 de Bruay en Artois est désormais scellé le 31 Octobre 1966.
Les 120 ouvriers qui y travaillent toujours seront mutés sur hénin Liétard.
Les Charbonages de France et les H.B.N.P.C font débuter le démantelement des installations en 1975.
Depuis le début de son exploitation, 53 millions de tonnes de charbon ont été extraites de cette fosse, un record sans précédent.
Je vous fais partager quelques vues anciennes de cette fosse N°3 de Bruay en Artois, modèle de productivité...

par GREYG le, 15/08/2007

Suite a l'histoire d'andré sur la fosse 3 de Bruay je souhaiterais apporter une petite précision
le demantelement de la fosse debuta en 1970, les puits 3 et 3 bis furent rasés, le grand chevalet tomba en janvier 1971
le puits du 3 ter resta en activité jusqu'en 1972, il servait pour le service du siège 2 de Marles qui reprit l'exploitation d'une partie du gisement du 3
le chevalet en béton fut dynamité en 1975


  ( 3 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 10 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |