histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Qué ch'est triste eun' termisse .
par kiki le, 31/08/2007  

Relais est heureux de présenter à ses lecteurs ce poème de M. Charles Clément, ingénieur retraité, ancien chef de Siège à Lagrange.

Qué ch'est triste eun' "termisse" quand eun' grosse taille est morte
Qué ch'est triste eun' termisse, du jour qu'in n'y querche pus
Elle fait pinser au temps duss' qu'el coupe al tot forte
In querchot, à grands coups, les carbons abattus
Qué ch'est triste eun' termisse quand el hiercheux s'arrête
D'y quercher des grosses balles, des grosses balles à talus
In n'intind pus l'potin du pousseur qui halète
Qué ch'est triste eun' termisse, du jour qu'in n'y querche pus

Qué ch'est triste eun' termisse, tout couverte ed' poussière
Tout près d'un téléphone qu'in n'intind pus sonner
Elle tind ses deux grands bras comme pou faire eun' prière
Elle attind les équipes qui vont v'nir " demant'ler"
Qué ch'est triste eun' termisse dont l' grande trappe immobile
N'va pus vir' s'arrêter ni gaillettes ni menus
Les couloirs sont rouillés et l'taquet inutile
Qué ch'est triste eun' termisse, du jour qu'in n'y querche pus

Qué ch'est triste eun' termisse vivant ses heures dernières
Qu'in va bétot r'monter, comme un blessé, vaincue
Couchée sur plat truck comme ed' sur eun' civière
Elle va artrouver l' "jour", hélas ! elle est perdue
Elle a tellement d'blessures sus s'carcasse tout entière
Qu'in va juger qu'pour elle, les soins, ch'est superflu
Et l'flamme d'un chalumeau va finir es'carrière
Qué ch'est triste eun' termisse, du jour qu'in n'y querche pus

Relais nr 152 Dev 1983.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 10 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |