histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
histoire d'coulonniers (pigeonniers)
par TIOT RITAL le, 04/09/2007  

Histoire d'Couloniers (masons à coulons)

D'pu l'nuit des temps, in élvot l'coulon comme l'glaine et l'massou canard) pasqu'i donnot dé l'bonne viante et seurtôt ein bon bren app'lé coulombine (colombine in frinçais), rute fien (fameux fumier) pou les tierres. Au IX siéque Carlemane i décite qu'él'ver des coulons f'ra partie des privilèches nobiliaires. Ainsin l'nompe d'couloniers i va dépinte du nompe ed mincaudées(1)qu'in a. Adés, din leus catiaus, cinses et abbayes, chés nopes et moines, bin fier-culs à moutrer leu richesse, cach'te à costruire el pu grand et pu biau coulonier. (1) mencaudées = 23 à 33 ares

Au XV et XVI siéques, in costruit des couloniers grands comme eine tour ed catiau du Moïin Âge. Les pauffes gratte-tierres (serfs ) i s'déclaminte pasqué les coulons d'leu seigneu i démanoqute (démolissent) leu camps. L'pire ? L'seigneu leu arvind l'coulombine ! Ch'te kére colombine servot d'doupes d'écange ; in l'marquot din les contrats d'mariache comme dot dé l'mariée! Mais l'Révolucion arsaque l'privilèche d'avoir ein coulonier. Pou moutrer qu'i'est dévnu libre,et pou gangner quèques doupes in pusse, l'peupe i'n'd'in costruit aveuc d'simpels planques d'bos.

In 1800, din l'Nord et in Belgique, in organise les preumes courses d'coulons. Cha donne des races d'osiaus solites et seurs.Du cop, in arprint les coulons comme facteus des sodars (soldats) obin des marcands. In 1850 à Anvers, i'a eu dusqu'à 25 000 coulons ! In l'z'imbarque su les batiaus din des couloniers-bilanchoire (ainsin i resse toudi horizontal) pou leu éviter l'mau d'mer ! In les laisse daller foque quèques jours avant d'arvénir au port. Ainsin in sait chu qu'i'arrive comme dérées (denrées) qui s'ront acatées menme avant l'arrivée du bâtiau ! Cha ecsiste cor mais aveuc Internet cha va disparaite.

Su les camps d'batalle, les sodars frinçais i z'ont pourméné des couloniers ...mobiles ! Ch'tot des baraques in bos à étaches. Padzeur i'avot les coulons; padzou les coulonneus pusse el miage. Chés coulonniers espécials étote perqués su des carettes à quévau in 14-18 et su des autobus in 39-45 ! Ainsin l'Etat-Major (bin à l'coïette drière!) êtot rinségné. In rache, les z'all'mands i z'ont caché à estoquer (tuer) chés coulons; i z'ont menme condané à mort ceusses qui les muchote.

Au XX siéque, in ardécouve l'biauté des coulonniers ; in cache à l'zé arnouv'ler. I'a les couloniers-fuie (Nord dé l'France) , bâtisse d'bos qu'in place à l'toupette ed 2 potiaus. I'a din l'région Midi-Pyrénées l'coulonier-tour (haut d'12 à 15 mètes) à forme octogonale, ronde, carrée, eczagonale,arcovert d'pannes (tuiles) obin d'ardoisses. I servotte aussi à seurquer l'énemi. I'a l'coulonier-porche costruit padzeur l'rintrée des cinses du Nord et d'Normindie, aveuc des ferniètes d'invol plachées côté cinse pou s'mette au rado (à l'abri) du vint. Din l'Tarn et Garonne, in vot chés 3 sortes ed coulonniers mais in pusse et seurtôt ceusses à colombages), arcouvert ed pannes plates. Achteur ch'est les vaganciers qui vont dmorer et couquer eddin in païant !

Metnant,din nos cités i'a des coulons à plenté (à foison) ! Mais arrien comme couloniers ! Ainsin les brens d'chés osiaus démanoqute(abiment)les masons et monumints ! Si i'avot des couloniers i'arot moinsse d'nettiache et in pourrot freiner l'nompe d'coulons. Parlez-in à vot' mayeur et député aus prochaines z'élecsions ! Si vou voulez savoir in pusse su les couloniers, dallez vir l'Chintre Mondial des Coulons à Hasselt, inter Liège et Hasselt (E313/A13). I'a 2000 m2 d'couloniers, des botiques pusse ein ...estaminet pou mier et boire eine pinte à l'santé des coulons, des coulonneus et seurtôt d'chés .....biaus couloniers !
Tiot Rital

par kiki le, 05/09/2007

Bonsoir mes gins, et in particulier à Tiot Rital, I faut que j' l'ardis incore un cop j'ai vraimint du plaijii al lire, j' m'in lasse pas, mi j'ai déjà du mo à écrire in patois mais li ech j'cros bin qu'il la toudis fait. Je le félicite ed tout coeur. Adé et à la prochaine lecture.

par grande gernoule le, 06/09/2007

Bonjours tertous, Comme Kiki je félicite cet auteur que je lis toujours avec plaisir.C'est une mine de vocabulaire et d'infos. J'admire tout ceux qui savent écrire le patois, je le comprend presque parfaitement pour l'avoir entendu dans mon enfance, je dirai même pour ce qui concerne le nord, ma région d'origine je reconnais l'accent d'un Lillo ou d'un Camberlo, mais l'écrire c'est une autre paire de manches.
Dans ma commune il y a un superbe pigeonnier préservé, près d'un château 13ème presque'en ruine, et je m'imaginais faire sa description façon tiorital pour les journées du patrimoine.Imaginez la stupeur, déjà un coulonneux : connaissent pas, mais toute l'histoire en chti

par TIOT RITAL le, 08/09/2007

Grande Guernoulle,té pourros m'dire ou putôt nous dire din queul villache in peut vir tin coulonnier ?
Merci d'avanche


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |