histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la centrale de Courrières (1)
par bourdonb le, 08/09/2007  

LA CENTRALE DE 1946
Un sombre ensemble de bâtiments surmontés de hautes cheminées lançant dans le ciel d'épais panaches, devant, toute blanche, une vaste et majestueuse construction aux formes géométriques coiffée de courtes cheminées d'où s'échappe une légère fumée grise. Ce sont les deux centrales, d’Harnes, l'ancienne et la nouvelle. Les tours des réfrigérants d'où s'évadent des nuages de vapeur d'eau, les voies ferrées à perte de vue, le canal et son port où accostent les péniches, les pylônes des lignes à haute tension, telles des sentinelles montant la garde, complètent harmonieusement cet important noyau industriel.

La construction, de la nouvelle centrale a été décidée immédiatement après la nationalisation des Houillères dans le cadre du plan d'équipement et de modernisation du Bassin. Elle doit remplacer l'ancienne centrale voisine dont la consommation de combustible est beaucoup trop élevée et dont les installations, vieilles de trente ans, sont à bout de souffle.
Compte tenu du manque de matières premières dont souffrait l'industrie française aux lendemains de la Libération et des lôngs délais demandés par les constructeurs, cette centrale a été commandée aux Etats-Unis et complètement équipée avec du matériel américain. Les études et les plans des installations ont été faits en Amérique suivant les directives d'ingénieurs du Bassin.

LA CONSTRUCTION DE LA CENTRALE
Les commandes ont été passées en octobre 1945. Fin 1947, plus de 140 fournisseurs travaillaient pour la centrale. Les premières pièces parvenaient en France en septembre 1947. Malgré des retards dus aux grèves des usines de constructions et des équipages de bateaux, 14.500 tonnes de matériel, soit 95% du tonnage total, étaient arrivées à Harnes à la fin de 1948.
L'acheminement, vers Harnes, du matériel débarqué au Havre a posé quelques problèmes techniques délicats qui, tous, ont été heureusement résolus.
Le chantier de la centrale a été ouvert en 1946, année au cours de laquelle fut réalisée la plus grande partie des fondations et, en particulier, le battage de plus de 1.000 pieux. Le premier poteau métallique a été dressé le 20 février 1947 et le montage de la charpente s'est poursuivi à un rythme accéléré. Dès le second trimestre 1947, l'installation des appareils à l'intérieur des bâtiments était en cours. L'effectif des ouvriers occupés sur le chantier, qui atteignait 200 ouvriers fin 1946 et près de 800 fin 1947, dépassa 1.000 au cours du second trimestre 1948.

Le bâtiment de la nouvelle centrale, voisin de l'ancienne, a permis d'utiliser les installations existantes pour l'alimentation en charbons (voies ferrées, silos, appareils de manutention) et de réduire au minimum les liaisons électriques entre les deux centrales.

DESCRIPTION TECHNIQUE
La nouvelle centrale comprend quatre chaudières de 170 tonnes' heure qui alimentent deux groupes turboalternateurs de 50.000 kW. L'ensemble de ce matériel a été étudié pour répondre aux conditions particulières de fonctionnement d'une centrale minière alimentée en combustibles de qualité médiocre.

Photo : vue aérienne de la centrale

Extrait de Relais


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 10 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |