histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)
  Charlotte dins l' cuisine (24/11/2017)
  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)
  ch' baril multifonctions ... (14/11/2017)
  arrivée d' la télé et demandez le programme 3 (13/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la centrale de Courrières (3)
par bourdonb le, 08/09/2007  

LES GROUPES TURBO-ALTERNATEURS
Chacun des deux groupes « Westinghouse » comprend une turbine à deux corps, un alternateur principal et un alternateur de 5.000 kw pour les services auxiliaires.
L'alternateur principal à 16.200 volts est à refroidissement par hydrogène. Sa puissance est de 50.000 kw avec une pression normale d'hydrogène de quelques centimètres de mercure et de 57.500 kw lorsque la pression d'hydrogène est portée à 1 kg environ. La puissance totale d'un groupe s'élève donc à 62.500 kw.

Chaque groupe comporte cinq prélèvements de vapeur qui alimentent les réchauffeurs d'eau, le désaérateur et le bouilleur-évaporateur.
Les eaux de circulation sont refroidies par un réfrigérant de 20.000m 3/heure du type aspiré. Ce réfrigérant comporte 22 cellules en béton avec dispersion en bois. Chaque cellule porte à sa partie supérieure un ventilateur de tirage.

LE POSTE DE COMMANDEMENT
Tous les appareils de contrôle de mesure et de régulation sont placés dans une salle de contrôle fermée, située à l'étage principal entre la salle des machines et la chaufferie. C'est de là qu'est commandée toute la centrale. Sur les cadrans des indicateurs on peut suivre, à chaque seconde, la marche des chaudières, celle des alternateurs tout proches mais dont on perçoit à peine le fonctionnement silencieux. Qu'un incident survienne, en n'importe quel point de la centrale, une lampe témoin s'allume, un klaxon se déclenche. Le technicien de service, ainsi alerté, effectue immédiatement la manoeuvre nécessaire et tout rentre dans l'ordre.

LE POSTE ÉLECTRIQUE
Les alternateurs à 1 6.200 volts alimentent par l'intermédiaire d'un jeu de barres sélectionnées et de disjoncteurs à air comprimé,un poste extérieur à 150.000 volts comprenant 2 transformateurs de 60.000 kw a refroidissement naturel à bain d'huile. Ces transformateurs sont constitués chacun par trois colonnes monophasées de 20.000 kW Sept colonnes sont installées, l'une servant de rechange pour l'un ou l'autre transformateur.
Ces transformateurs alimentent, par l'intermédiaire de disjoncteurs, la ligne à 150.000 volts d'Electricité de France qui conduit le courant sur le réseau général d'interconnexion. Enfin, le jeu de barres 16.200 volts est connecté avec le tableau de l'ancienne centrale.

C'est au printemps de cette année que les essais du premier groupe ont commencé; à faible allure d'abord, puis en marche normale, On conçoit que la mise au point et le réglage d'une telle installation représentent un travail délicat. Puis le tour du deuxième groupe est venu et, peu à peu, la période d'essai s'achève. Tout le personnel de la centrale d'Harnes, ouvriers, agents de maîtrise, employés et ingénieurs peut être fier du travail accompli. Grâce à leur effort, le Bassin du Nord et du Pas-de-Calais s'est enrichi, en un temps record, d'une centrale moderne et puissante qui procure, dès maintenant, à l'économie française, les précieux kilowatts dont elle a tant besoin.

Extrait de Relais

Photos : les groupes turbo-alternateurs


  ( 2 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 10 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |