histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
ligne de chemin de fer Anzin-Somain
par grande gernoule le, 09/09/2007  

A l'heure du TGV je me souviens du train des houillères de Anzin à Somain que je prenais pour aller chez mon "mononc" à Abscon mineur à la fosse St Mark.
Je prenais ce train à la gare de Saint Waast la haut (banlieue de valenciennes), cette gare se trouvait à proximité du SOCOMA (coopérative de mineur où l'on faisait ses courses avec un carnet car on payait à la quinzaine) et près de la clinique Tessier rue Desandrouins, qui appartenait aux houillères.
Il y avait 3 classes de wagons, et les vitres se baissaient avec une courroie en cuir. Ce réseau devait être privé car je n'en ai jamais trouvé trace à la SNCF.
Autrot qui a travaillé aux HBNPC à Anzin ou des anciens de ce secteur se souviennent ils ?

par Roland Autricque le, 12/09/2007

Bien sur que j'ai connu ce petit train et je l'ai même emprunté pendant plusieurs années pour me rendre aux Grands Bureaux d'Anzin des H.B.N.P.C. Il desservait la ligne privée des Chemins de Fer des Houillères qui partait de Péruwelz à la frontière Belge jusque Somain. Le matin et le soir il était bourré à craquer car c'était quasiment le seul moyen de communication, avec le tramway, pour pouvoir se rendre au travail .
Se côtoyaient dans ce train tous les ouvriers et employés des mines et d'ailleurs travaillant sur Anzin et les environs, ceux qui travaillaient dans la région de Denain (Usinor, Cail etc..) ainsi que les élèves des écoles de Valenciennes et les jeunes filles des écoles ménagères d'Anzin et de Sabatier. Il y avait beaucoup de Belges travaillant en France qui prenaient ce train.
Il est vrai qu'il y avait plusieurs classes. Les 1ère classe étaient réservées au chefs qui étaient en possession d'une carte spéciale délivrée par les Houillères.
Que d'anecdotes il y aurait à raconter sur ce vaillant petit train disparu à jamais vers 1962.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |