histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Charbon la fin, place à l'avenir (4)
par kiki le, 16/09/2007  

Histoire 1720-1990 : Onze époques charbonnières

1925 A plein rendement

Les installations ont retrouvées leur plénitude dès 1925 et en 1930, avec 35 millions de tonnes, production jamais égalée, le Nord-Pas-de-Calais reprend sa place dans le peloton des grands bassins mondiaux. Avec l’électricité , l’outillage individuel et collectif s’est modernisé, poussant à la productivité. La demande s’accroît rapidement : matière première de carbo-chimie, combustible de centrales, gaz de carbonisation, coke pour hauts-fournaux.

A la veille de la seconde guerre mondiale, certaines petites compagnies ont disparu ou ont été absorbées. Les compagnies ou sociétés houillères , qui exploitent le bassin, ont nom : Aniche, Anzin, Béthune, Bruay, Carvin, La Clarence, Courrières, Crespin-Nord, Douchy, Dourges, Escarpelle, Lens, Liévin, Ligny-les-Aires, Marles, Ostricourt, Vicoigne, Noeux et Drocourt.

1944 Une bataille économique nationalisée

Un second cataclysme, de cinq ans, est passé sur le bassin. Les derniers combats de la libération sont à peine gagnés que, le 13 décembre 44, une ordonnance crée les Houillères Nationales du Nord et du Pas-de-Calais « établissement public à caractère industriel et commercial… à qui incombe la responsabilité de gérer les exploitations de charbon de la région. DANS L’INTERET EXCLUSIF DE LA NATION ». 200 000 mineurs vont ici , gagner la bataille du charbon », déterminante pour le relèvement économique du pays. La productivité devient une compétition entre sièges.

On y verra des drapeaux flotter sur les chevalements et des champions de l’abattage recevoir des « trophées » : vélos, cochons. Immense mérite, sachant la pénibilité de ce travail, alors que le rationnement alimentaire est toujours en vigueur.

1950 Il faut moderniser

L’élan a été redonné, mais l’outil de production accuse son âge et son retard. La crise financière des années 30 n’avait pas permis aux compagnies d’investir. Le Commissariat au plan met en place un programme de 20 ans pour rendre la Bassin plus compétitif. On va diminuer (114 à 40) le nombre des puits tout en maintenant la production (29 millions de tonnes), avec 97. 000 mineurs de fond contre 135.000. Leur rendement, de 1947 à 1952, est passé de 860 à 1228 kgs par jour.

La voix du nord 22 Déc 1990.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |