histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 2 (04/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 1 (31/03/2020)
  asquident à mobylette (30/03/2020)
  à vos masons (29/03/2020)
  UN VIUX pinsées filozofiques (25/03/2020)
  BOITE A TOUBAQUE (23/03/2020)
  BRIQUETS (20/03/2020)
  TINCHON quincaillerie (11/03/2020)
  SPAR INGELAERE le billet a commissions (04/03/2020)
  LEROY Tissus et Rideaux (29/02/2020)
  Précisions concernant des messages trouvés dans le livre d'or (25/02/2020)
  i vont arvenir ch'est sur .... (23/02/2020)
  CHALMIN (22/02/2020)
  un joyeux anniversaire (20/02/2020)
  les 15 ans du site suite (19/02/2020)
  LES 15 ANS DU SITE ! (19/02/2020)
  L'églisse ed Berlancourt (14/02/2020)
  30 ans de mariage ... (09/02/2020)
  AUTOS NOREV ET BAIN DU SAMEDI (09/02/2020)
  UN CORDONNIER D L ANCIEN TEMPS (05/02/2020)
  LA GOURMETTE EN ARGENT (03/02/2020)
  Merlimont sous la pluie fin (02/02/2020)
  Merlimont sous la pluie 3 (02/02/2020)
  Merlimont sous la pluie 2 (02/02/2020)
  Merlimont sous la pluie 1 (02/02/2020)
  PETARDS Pleinvol partie 2 (31/01/2020)
  PLEINVOL Partie 1 : Bonbons, jouets (27/01/2020)
  feu d artifice merlimont partie 1 (26/01/2020)
  feu d artifice merlimont partie 4 (26/01/2020)
  feu d artifice merlimont partie 3 (26/01/2020)
  feu d artifice merlimont partie 2 (26/01/2020)
  NIPPERT ET LOSSIGNOL (23/01/2020)
  Les parlaches (22/01/2020)
  PETIT DETOUR PAR BERCK (21/01/2020)
  retour par les dunes partie 2 (17/01/2020)
  retour par les dunes partie 1 (17/01/2020)
  MADRIGAL mercerie (17/01/2020)
  CH DEBIT D TOUBAQUE (14/01/2020)
  de Stella à Merlimont par la route (12/01/2020)
  BOULANGERIE CASTEELE ET PATINS A ROULETTES (09/01/2020)
  RUE NOUVELLE et COIFFEURS (07/01/2020)
  de Merlimont à Stella par la plage (04/01/2020)
  départ promenade stella plage (04/01/2020)
  au gui l an neuf (01/01/2020)
  Retrouvaille (01/01/2020)
  drapeau orange (28/12/2019)
  Conte ed Noë (25/12/2019)
  NOEL D AVANT (23/12/2019)
  le shampoing aux oeufs (22/12/2019)
  le shampoing FA (22/12/2019)
  les chocolats à la liqueur (22/12/2019)
  le paté Caby (22/12/2019)
  AU GALIBOT Chaussures PEUVREL (20/12/2019)
  ALIMENTATION GENERALE MARCHAND (17/12/2019)
  NICOLAS Epicerie Fine (13/12/2019)
  MARCHAND DE VELOS (10/12/2019)
  PHOTOGRAPHE CRENDAL (07/12/2019)
  LearningApps (07/12/2019)
  ANCIENS COMMERCANTS DE BRUAY (04/12/2019)
  El mariache d’Anatole et Pauleine (30/11/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Charbon la fin, place à l'avenir (fin)
par kiki le, 16/09/2007  

Histoire 1720-1990 : Onze époques charbonnières

1960 Mauvaise tournure

La modernisation a poursuivi son chemin, le rendement aussi : 1500 kg en 1960. Et pourtant, voilà qu’on suspend l’embauche et qu’au lieu de toujours produire plus, on découvre, effaré, qu’il va falloir se limiter : instances européennes et coût de l’énergie obligent ! A l’ouest, le gisement s’épuise, les stocks s’accumulent sur les carreaux. Les mineurs vont devoir reprendre le chemin de l’est. C’est l’histoire qui tourne à l’envers. En mars 1963, un immense mouvement social, reflet d’une grande inquiétude, étonne la France et annonce le vacillement de l’économie houillère. Le bassin est désormais vulnérable.

1965 La rigueur impitoyable des lois économiques

Dans la compétition, le bassin souffre de sa configuration. Il est handicapé par une exploitation considérée comme la plus difficile d’Europe. Il va falloir affronter les incontournables lois de l’économie moderne et de l’énergie à moindre coût. Le pétrole et le gaz sont d’impitoyables concurrents. On ne peut éviter d’envisager la fin de l’exploitation et, avec elle, toutes ses conséquences. Entre le maintien à tout prix et l’arrêt rapide, c’est une solution médiane qui est retenue, intégrant les réalités techniques de l’exploitation, la loi des débouchés, et les nécessités sociales. On commence à parler « reclassement » et un mot nouveau, conversion, apparaît.

1980 Pilotage à vue

La « médecine » a produit l’effet espéré. En cinq , de 1969 à 1974, la production a diminué de moitié ( 19 à 9,2 millions). La conversion du personnel a été presque trop vive, l’effectif a fondu trop vite et, en 1973, il faut réembaucher pour ralentir cette chute de production. Le premier choc pétrolier pourrait être considéré comme providentiel pour la relance, avec un quadruplement du pris du pétrole. Mais le coût de l’extraction, l’approfondissement d’un gisement tourmenté, l’incertitude des réserves exploitables et la raréfaction de la main-d’œuvre font que la tendance, même ralentie, se maintient dans le sens de la récession.

1990 L’inéluctable

Dés janvier 1970 à Lens, le directeur général du bassin entrevoit la fin de l’extraction pour 1983. Oignies est déjà cité comme ultime bastion. Le pronostic sera retardé de sept ans. Socialement, le retrait se sera accompli sans licencier, mais « l’après-charbon » commence avec la dernière gaillette de ce 22 décembre. Problèmes à la mesure de l’entité humaine et économique, engendrée par le charbon en 270 ans. Le charbon passe. Certaines choses demeurent… On en reparlera pendant un bon bout de temps encore.

Fin.

Voix du Nord 22 Déc 1990.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |