histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
l'épissureur
par Porthos le, 30/09/2007  

Faire une épissure en électricité, c'est raccorder deux fils électriques dénudés entr'eux et isoler cette connexion par du chatterton, maitenant avec une bande plastique adhésive.

Le boutefeu faisait des épissures lorsqu'il reliait ses fils électriques mais ce n'était pas son rôle principal.

Dans la marine, il s'agit de deux cordages . A la mine, il s'agissait fréquemment de cables de treuil rompus, mais cela pouvait être aussi du cordage.

Il existait au fond, dans les chantiers importants, un magasinier, homme à tout faire, qui parait au plus pressé en cas de problème (marteau piqueur enrayé, aiguille cassée, treuil enrayé, cable cassé,etc..)

Pour remettre en état un cable cassé, après avoir sectionné au burin les bout de ce cable, il enlevait les torons de l'un et les retressait avec l'autre en se servant d'un poinçon conique pour en écarter les brins d'acier et inserrer ainsi les torons de l'autre. A la première traction sur le cable, l'ensemble se resserait et le treuil pouvait à nouveau servir à tirer les "barrous" ou le matériel dans les tailles. Cette tresse était faite de façon à ne pas blesser ou accrocher en cours d'utilisation.

par PIERROT LEJEUNE le, 01/10/2007

Tu as tout à fait raison, les épissures étaient faites en toutes occasions, et c'était un boulot super sérieux parce-que souvent la vie des gens en dépendait.
J'ai fait moi même des épissures quand j'avais un bateau,le mode d'emploi est en photo,
Quand le nombre de torons augmente, ça se complique un peu, mais le principe reste le même.
Faut essayer !! c'est costaud !!

Au fait, j'avais oublié de dire à Porthos que c'était un "épisseur" et non un "épissureur", mais ce n'est pas grave, tout le monde avait compris, meme moi !!


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |