histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 1ère partie : l’école maternelle (15/02/2019)
  au chant de l alouette fin (16/02/2019)
  au chant de l alouette 2 (16/02/2019)
  au chant de l alouette (16/02/2019)
  branque d' thym (10/02/2019)
  ch' torchon calendrier (09/02/2019)
  au coin del rue sur google maps (09/02/2019)
  dins ma rue sur google maps (09/02/2019)
  notre patois (09/02/2019)
  Du PATOIS ou du CHTI ? (06/02/2019)
  l' aprés midi dins ché commerces (03/02/2019)
  qu au matin dins ché commerces (03/02/2019)
  Mardi gras fais des crêpes (ou ben des gauffes) (01/02/2019)
  les chaussons aux pommes (26/01/2019)
  du qu' t as été en vagances ? (26/01/2019)
  ch'est comme aux ouatéres.... y a pu d' papier... (26/01/2019)
  Rondeau (21/01/2019)
  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
l'épissureur
par Porthos le, 30/09/2007  

Faire une épissure en électricité, c'est raccorder deux fils électriques dénudés entr'eux et isoler cette connexion par du chatterton, maitenant avec une bande plastique adhésive.

Le boutefeu faisait des épissures lorsqu'il reliait ses fils électriques mais ce n'était pas son rôle principal.

Dans la marine, il s'agit de deux cordages . A la mine, il s'agissait fréquemment de cables de treuil rompus, mais cela pouvait être aussi du cordage.

Il existait au fond, dans les chantiers importants, un magasinier, homme à tout faire, qui parait au plus pressé en cas de problème (marteau piqueur enrayé, aiguille cassée, treuil enrayé, cable cassé,etc..)

Pour remettre en état un cable cassé, après avoir sectionné au burin les bout de ce cable, il enlevait les torons de l'un et les retressait avec l'autre en se servant d'un poinçon conique pour en écarter les brins d'acier et inserrer ainsi les torons de l'autre. A la première traction sur le cable, l'ensemble se resserait et le treuil pouvait à nouveau servir à tirer les "barrous" ou le matériel dans les tailles. Cette tresse était faite de façon à ne pas blesser ou accrocher en cours d'utilisation.

par PIERROT LEJEUNE le, 01/10/2007

Tu as tout à fait raison, les épissures étaient faites en toutes occasions, et c'était un boulot super sérieux parce-que souvent la vie des gens en dépendait.
J'ai fait moi même des épissures quand j'avais un bateau,le mode d'emploi est en photo,
Quand le nombre de torons augmente, ça se complique un peu, mais le principe reste le même.
Faut essayer !! c'est costaud !!

Au fait, j'avais oublié de dire à Porthos que c'était un "épisseur" et non un "épissureur", mais ce n'est pas grave, tout le monde avait compris, meme moi !!


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |