histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Rondeau (21/01/2019)
  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
au jour aussi, le charbon tuait
par kiki le, 06/10/2007  

Au jour aussi, le charbon tuait

De tout temps et même sous l’occupant, les grèves de mineurs retentirent fortement sur la vie et l’opinion publique. En mars 1963, pourtant, un mouvement va étonner le pays par son ampleur et son contexte : voilà qu’après avoir adulé le mineur, qui a relevé la France, on commence à lui faire entendre qu’on aura de moins en moins besoin de lui ! il ne comprend pas ce retournement que lui infligent des lois économiques nouvelles. Le mouvement est dur et long, et l’inconcevable arrive : des mineurs n’ont plus de quoi se chauffer alors que le rude hiver se prolonge.

A Libercourt, depuis quelques temps, des pelleteuses prennent le terril de la fosse 5 pour en faire l’assise de la future autoroute Lille-Dunkerque. Au fur et à mesure du creusement, des couches anciennes apparaissent, qui contiennent encore pas mal de charbon. En principe, cela est interdit mais, vue la crise, on ferme les yeux et de nombreuses familles grévistes en sont réduites à pratiquer le grapillage appris pendant la guerre, pour ramener à la maison quelques sceaux d’anthracite, destiné à la cuisinière ou au feu « flamand ».

Le 3 avril 1963, ils sont une douzaine sur une couche fraîchement découverte. Certains, pour être les premiers à se servir, n’hésitent pas à escalader haut, malgré les coups d’avertisseurs des conducteurs des engins. A 17h, avertissement : un premier glissement ensevelit un homme à mi-jambes mais on le tire de là rapidement. Dix minutes plus tard, une « avalanche noire », de plusieurs milliers de mètres cubes dévale sans prévenir et recouvre, les écrasant, une femme de 66 ans et un garçon de 13 ans à qui ses parents avaient interdit d’être là. Travaillant sous le danger direct, les sauveteurs, des mineurs qui connaissent les traîtrises du schiste, les dégagent mais il est trop tard pour eux. En revanche, un jeune mineur de 18 ans, de la Cité du bois tout proche, aura plus de chance.

La voix du nord 22 Dec 1990.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 1 visiteur connecté - Qui est connecté ? |