histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)
  Charlotte dins l' cuisine (24/11/2017)
  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)
  ch' baril multifonctions ... (14/11/2017)
  arrivée d' la télé et demandez le programme 3 (13/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
à notre amie Brigitte
par branque'ed'thym le, 11/10/2007  

« Qui a massacré, l'insignifiante Brigitte ……. la petite morte des corons qui avait si injustement conduit ………. en prison …….. »

Je recherchais dernièrement de la documentation sur l’histoire de Bruay et, tout à fait par hasard, je suis tombée sur des articles de presse qui relataient – s’il le fallait encore une fois de plus – l’affaire de Bruay en Artois. Et ce que j’ai lu m’a littéralement soulevé le cœur : voyez ci-dessus de quelle façon « on » parle de notre chère Brigitte qui, à ce que je sache, a bien été assassinée dans des conditions effroyables …

Brigitte, où que tu sois, et qui que ce soit qui ait pu commettre ce crime atroce, le sujet de mon article n’est pas là, tu dois savoir qu’il y a encore à ce jour des copines de classe dont je fais partie, et tu as été ma voisine de classe, qui pensent très fort à toi, mais pour toi seulement, pour ta vie qui aura été écourtée si injustement, si cruellement. Honte à ceux qui méprisent le fait que tu étais une adolescente ni petite, ni modeste, encore moins INSIGNIFIANTE !!, puisque tu étais grande dans ta gentillesse, mais une adolescente qui ne demandait qu’à vivre, tout simplement, sans que ta mémoire fasse ainsi la une des journaux avec des propos qui font mal quand on t’a connue. Ce n’est pas toi qui a emprisonné qui que ce soit Brigitte : des déchainements ont eu lieu autour de ton massacre, et ce n’est peut-être pas fini … mais dors en paix on pense encore à toute ta simplicité et à l’affection que tu savais donner à tes amies. Au moins que l’on te rende hommage d’une façon NEUTRE mais DIGNE : tu le mérites.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |