histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)
  Charlotte dins l' cuisine (24/11/2017)
  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)
  ch' baril multifonctions ... (14/11/2017)
  arrivée d' la télé et demandez le programme 3 (13/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
mon père, champion de boxe
par PAILLART André le, 25/10/2007  

Mon père, champion de boxe...

Le noble art, autrement dit la boxe, a toujours été une grande passion sportive dans la famille.
A seize ans, alors qu'il travaillait à la fosse N°6 d'Haillicourt, mon père suivait un entrainnement intensif au Club Pugilistique Haillicourtois ( le C.P.H. ) sous la houlette de son professeur, Monsieur Roger Henri.
Aprés avoir disputé 280 combats amateurs en catégorie super-légers, obtenu 4 titres de champion du Pas de Calais, 2 titres de champion des Flandres et avoir été demi-finaliste au championnat de France amateur, il devînt professinnel à 21 ans , âge légal, en 1954.
André Paillart de l'écurie Team Roger disputa 184 combats professionnels en catégorie Welters de 1954 à 1959, année de ma naissance, et remporta 161 victoires dont 135 avant la limite.
Il fût quatre fois champion des Flandres pro et disputa 2 titres nationaux sous les couleurs de son club Haillicourtois.
Mon père nous a quitté le 1er mars 2001.
Son professeur manager, Monsieur Roger Henri, devenu à sa retraite président de la société colombophile de Bruay en artois est décédé l'année suivante.

En photo:

1) André Paillart, champion des Flandres professionnel catégorie Welters en 1954

2) Autre titre disputé et remporté en 1955, ici dans la salle du Cercle des ingénieurs au centre de Bruay en Artois.
A droite, Monsieur Roger Henri, son manager.

par autrot le, 27/10/2007

André
Quand j'abitais Bruay (il y a 53 ans !) j'ai connu un entraîneur de boxe qui habitait sur le boulevard qui mène à la fosse 6 d'Haillicourt et qui s'appelait "Roger" il me semble. Il était d'ailleurs ami avec mes grands parents. Pourrait-il s'agir de la même personne ?


  ( 2 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 9 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |