histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
dur, la reconversion
par kiki le, 28/10/2007  

« Dur, la reconversion ! »

A 38 ans, pas question « d’aller à la pêche » comme beaucoup de ses vieux copains, bientôt pré-retraités, qu’il avait quittés voilà presque deux ans pour se reconvertir, et qu’il a retrouvés en février dernier parce que sont stage à L’AFPA de Lomme ne lui a ouvert pratiquement aucun débouché. Ces compagnons du fond, il leur a pourtant dit une nouvelle fois au revoir en septembre parce qu’enfin…

A cet âge là et avec quatre gosses, il ne s’agit pas seulement de faire « bouillir la marmite ». Encore faut-il avoir la possibilité de la remplir, Serge Duhamel de Libercourt, fait donc partie de ces jeunes mineurs atteints par le plan social des Houillères et, pour ce qui le concerne, après dix sept années en qualité d’électro-mécanicien de fond.

Autre métier pénible dans les tailles, autres lourdes responsabilités, au niveau de la sécurité en particulier. Dans ces tailles de Oignies où il avait fait son apprentissage dès 1974 après avoir été traceur, puis chargé du matériel, avant d’entrer (en 76) à l’école des « électros » des houillères et d’y obtenir son diplôme d’électricien d’équipement industriel.

Un an de stage à lomme ne lui a donc pas permis de retrouver son métier. Toutefois, Serge Duhamel ne s’est pas recyclé pour rien. Il a réussi à se situer au « niveau 4 » (baccalauréat) qui lui ouvre aujourd’hui une autre voie : celle de chef-magasinier à Harnes, à la Compagnie Française Fibrit, filiale d’une entreprise Allemande.

« Dur, dur, la reconversion ! » nous a-t-il confié avec un rien de nostalgie au fond des yeux en regardant le chevalement du 9. « Sûr, que j’aurais préféré rester au fond… »

Voix du Nord 22 Dec 1990


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |