histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Méricourt, la taille Edmond
par Autrot le, 04/11/2007  

Un Chantier exceptionnel au 3/15 de Méricourt

-- LA TAILLE EDMOND --

En 1972, le siège 3/15 de Méricourt changeait d’étage d’exploitation. En toute logique, la première veine à déhouiller devait être la veine Edmond qui, dans ce secteur présente des caractéristiques assez particulières. En effet ses deux sillons de charbon sont, dans ce gisement, rapprochés à un point tel qu’ils ne forment qu’une seule veine, barrée de deux bancs de terres intercalaires. Mais l’épaisseur très irrégulière de ces bancs de terre provoque des écarts extrêmement importants dans les écarts de la veine (de 1, 3 mètre à plus de 4 mètres sans aucune régularité).

A l’époque, il n’existait pas de matériel de soutènement susceptible de répondre à de telles variations d’ouverture. La décision fut donc prise de commencer l’exploitation par les veines Marcel et Alfred, situées au dessous.

Quelques années plus tard, l’apparition sur le marché de matériel minier d’un nouveau type de soutènement marchant a permis de reprendre le dossier « Edmond «. A l’issue des études techniques et financières, la décision fut prise, au printemps 1977, d’acquérir le matériel d’abattage et de soutènement adapté à cette veine peu commune.

Depuis le début de 1979, après une préparation du chantier et un montage réalisé dans des conditions très particulières, la première taille d’Edmond est en exploitation.

Dans cette taille de 160 mètres de long dont l’ouverture moyenne est de 2,50 mètres, les 104 piles de soutènement - dont chacune pèse 12, 5 tonnes – forment une carapace d’acier qui donne une remarquable sensation de sécurité. Ces nouveaux matériels donnent satisfaction. La taille assure une production moyenne de 1160 tonnes nettes par jour. Bien que très honorables, ces résultats demeurent, il est vrai, en deçà des prévisions initiales en raison de l’irrégularité du gisement qui complique sérieusement la tâche du personnel.

En tout état de cause, l’exploitation d’Edmond se situe parmi les meilleurs chantiers du Bassin. Elle illustre, en outre, les possibilités offertes par la mécanisation. Sans elle, dans ce cas précis, le panneau, estimé à 700 000 tonnes nettes de charbon de qualité ¾ gras, n’aurait pu être exploité.

Source : PANORAMA 1979 des H.B.N.P.C.


Photos ci aprés : scan de deux magnifiques photos prises dans la taille d’Edmond

par kiki le, 06/11/2007

Eche mineur dins l’taille,
D’ssous l’écorce terrestre, des veines.
Sans répit à l’abattache,
L’charbon extrait intre chés bancs d’terr’.

Eche mineur à l’abattach’,
Couvert, protégé d’eche souténement.
Dins l’bruit d’eche rabot infernal,
Arviete l’chute d’eche carbon bin luisant.

Dins l’ convoyeur installé,
I quete d’ele paroi, chés gaillettes noires.
I partent tout long d’ele taille boisée,
A l’accrochage, arrivées et beiné’s pour eche lavoir.


  ( 2 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |