histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)
  Charlotte dins l' cuisine (24/11/2017)
  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)
  ch' baril multifonctions ... (14/11/2017)
  arrivée d' la télé et demandez le programme 3 (13/11/2017)
  arrivée de la télé et demandez le programme 2 (13/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la résistance à Bruay
par Poquet Daniel le, 03/12/2007  

Résistance a Bruay
Bonjour Je vais vous raconter les histoires de Marcel, René, Henri.
Le 1er septembre 1944 les troupes Allemandes quitte Bruay en direction de Saint Pol pour rejoindre leur armée sur les plages, à Bruay au carrefour de la Béthunoise plus connu maintenant le carrefour Lemoine (c’est la route nationale qui passe à Divion direction St Pol) les résistants ont montés une barricade
Marcel avec son fusil mitrailleur était là, ce n’était pas un résistant de la dernière heure il avait déjà eu plusieurs perquisitions chez ses parents, les Allemands n’ont jamais rien trouvés il m’a expliqué pourquoi. Il m’a expliquer ce qui s’est passé ce jour là.

Il y a deux motards qui descendaient la rue de la République à toute vitesse, Marcel tire il tue le premier, le deuxième au moment de tirer se trouvait dans la ligne de tir d’un attroupement des familles Bruaysiennes donc je n’ai pas tiré
alors l’allemand a passé au-dessus du barrage avec sa moto pour rejoindre les troupes qui ont fait demi tour et là ils ont fusillé les hommes qui se trouvaient dans la rue de la République et la rue des Soupirs, même dans les maisons et dans l’abri de la Béthunoise qu’ils délogèrent avec des gaz lacrymogènes dés qu’un résistant sortait il était tué (la Béthunoise c’était une société d’électricité)

C’est l’histoire d’Henri que son fils René mon copain m’a raconté.
Son Père habitant le quartier du N°3 était parti chercher du pain chez Riska
Dans la rue des Agaches entendant les coups de feu un client en entrant dit les américains sont au carrefour Lemoine se trouvant à 500 mètres, Henri a voulu voir ce n’était pas les américains mais les allemands, il fut fusillé dans la rue des soupirs (mon Copain René est décédé)

C’est l’histoire d’Henri comme il me l’a raconté
Henri C’est un galibot de 16 ans se rendant dans le centre ville place de la Mairie ayant un besoin urgent se rendit dans l’urinoir en même temps les troupes allemandes arrivées sur la place de la Mairie toujours à la recherche des résistants, Henri vraiment une petite espèces un gosse, il a pris un coup de crosse de fusil en pleine tête il fut laisser comme mort, quand il revient à lui sa tête baigne dans l’urine. sûrement son air chétif l’a sauvé du coup de fusil ?
Les allemands ont investi la Mairie ils assassinèrent seize hommes. Cette journée là a pris la vie à trente trois personnes


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |