histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
dins l' talle
par potié vital le, 08/12/2007  

dins l'talle ch'étot eune zone interdite, i avot les abatteux, l'chef d'talle, ch'porion, ch'est tout
j'étos l'seul à vire commint qu'cha allot dins chés galibots vu que pendant eune paires d'heures j'faijos l'graisseux.
chés jeunes i savotent dù qui z'alottent quand arrivé à 18 ans i fallot aller à l'talle école. ch'étot pas visitape

j'y sus jamais allé j'ai préféré m'ingager, j'faisos l'péparation militaire para d'pis l'ache d'16 ans et j'avos 10 sauts d'avion d'toute façon min temps passé à l'armée a été pris in compte.
plus tard quand j'parlos au philosophe à Vermelles avec chés vieux ch'étot toudis del fosse, in étot dins chés camps à chés carreaux d'terre
j'lai avos connus au fond beaucoup bizarremint i étotent du même quartier
i n'avot un i m'dijot toudis à t'intinte i dirot qu't'as fait carrière
bin nan Zola non pu i a pas fait carrière ..

bon j'arviens su l'talle in coup ch'blindé i étot in panne l' chaine cassée chés racommodeux i étotent après.
in a armis in route quand j'étos in train d'graisser chés piqueurs, pour graisser in piqueur i fallo casser ch'raccord d'air comprimé in l'pliant in deux l'ténir d'eune main souvint ch'labatteux i l'faijo li minnne, j'rimplissos d'huile ch'l'arrivée d'air 3 cl eune boule d'ricard, j'appuyos su l'gachette ch'étot fait in armontot ch'raccord et j'passos au suivant.

donc ch'coup là in armet ch'blindé in route et là toute l'longueur du blindé al s'a soulevée d'au moins 50 cm
commint un tel poid i a pu faire cha. ché des chosses à ne pas vire
KIKI qui a travaillé pour SABES qui sait combien cha pèse un couloir i nous in touchera p'tête in mot
bon j'vous ai t'nu la grappe assez longtemps adé

par kiki le, 08/12/2007

un petit mot après Potié Vital qui nous parle de couloir, on ne pouvait pas le porter, on avait un apparaillage eléctrique qui prenait la plaque métallique , qui faisait son poids, un homme seul ne pouvait la porter
une fois posée sur la table de montage, on y rajoutait deux fers en forme de U de 150 à 175 mms intérieur et l'on devait ajuster et monter ces deux U de chaque côté de la longueur de plaque en les positionnant à l'aide d'un gabarit et ensuite les pointer par soudures argon et continuer le montage suivant, personne ne pouvait les soulever seul.
Les faire riper oui pour le stokage et en faisant très attention, les mains étaient vite coincées .

pour ensuite arriver dans les mines, bien sur je crois que le même sytème de levage devait être de rigueur au fond.
Sans oublier les chaînes et raclettes qui circulaient à l'intérieur des couloirs en emmenant le charbon et les terres

si mes souvenirs sont bons la longueur d'un couloir ou bac devait faire entre 1 m et 1,50 m , de largeur environ entre 50 et 75 cm.

par Charlot le, 08/12/2007

Salut à tous, le couloir pour ceux du fond c'est le blindé, oui c'était lourd si je me rappelle un élément seul (un bac) faisait 150 kilos
après il avait une rehausse selon la hauteur de la veine de charbon un jour j'en dirai plus mais l'histoire de Potié Vital et bien réelle, peut être il a travaillé au fond j'espère qu'il me dira quoi

par kiki le, 08/12/2007

pour faire suite au sujet voici une photo d'un montage d'un convoyeur blindé en taille, on voit bien la plaque centrale recevant sur le côté le conplément du blindé, ainsi que les chaines et les raclettes à l'intérieur sur la plaque qui permettait au charbon et au terres d'avancer, qui été emmené sur le blindé.
Vous pouvez voir aussi les étançons métalliques de souténement dans cette taille.

Relais de 1946 à 1990.


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |