histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  en arrivant au cimetiere du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)
  Charlotte dins l' cuisine (24/11/2017)
  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)
  ch' baril multifonctions ... (14/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
dins l' talle
par potié vital le, 08/12/2007  

dins l'talle ch'étot eune zone interdite, i avot les abatteux, l'chef d'talle, ch'porion, ch'est tout
j'étos l'seul à vire commint qu'cha allot dins chés galibots vu que pendant eune paires d'heures j'faijos l'graisseux.
chés jeunes i savotent dù qui z'alottent quand arrivé à 18 ans i fallot aller à l'talle école. ch'étot pas visitape

j'y sus jamais allé j'ai préféré m'ingager, j'faisos l'péparation militaire para d'pis l'ache d'16 ans et j'avos 10 sauts d'avion d'toute façon min temps passé à l'armée a été pris in compte.
plus tard quand j'parlos au philosophe à Vermelles avec chés vieux ch'étot toudis del fosse, in étot dins chés camps à chés carreaux d'terre
j'lai avos connus au fond beaucoup bizarremint i étotent du même quartier
i n'avot un i m'dijot toudis à t'intinte i dirot qu't'as fait carrière
bin nan Zola non pu i a pas fait carrière ..

bon j'arviens su l'talle in coup ch'blindé i étot in panne l' chaine cassée chés racommodeux i étotent après.
in a armis in route quand j'étos in train d'graisser chés piqueurs, pour graisser in piqueur i fallo casser ch'raccord d'air comprimé in l'pliant in deux l'ténir d'eune main souvint ch'labatteux i l'faijo li minnne, j'rimplissos d'huile ch'l'arrivée d'air 3 cl eune boule d'ricard, j'appuyos su l'gachette ch'étot fait in armontot ch'raccord et j'passos au suivant.

donc ch'coup là in armet ch'blindé in route et là toute l'longueur du blindé al s'a soulevée d'au moins 50 cm
commint un tel poid i a pu faire cha. ché des chosses à ne pas vire
KIKI qui a travaillé pour SABES qui sait combien cha pèse un couloir i nous in touchera p'tête in mot
bon j'vous ai t'nu la grappe assez longtemps adé

par kiki le, 08/12/2007

un petit mot après Potié Vital qui nous parle de couloir, on ne pouvait pas le porter, on avait un apparaillage eléctrique qui prenait la plaque métallique , qui faisait son poids, un homme seul ne pouvait la porter
une fois posée sur la table de montage, on y rajoutait deux fers en forme de U de 150 à 175 mms intérieur et l'on devait ajuster et monter ces deux U de chaque côté de la longueur de plaque en les positionnant à l'aide d'un gabarit et ensuite les pointer par soudures argon et continuer le montage suivant, personne ne pouvait les soulever seul.
Les faire riper oui pour le stokage et en faisant très attention, les mains étaient vite coincées .

pour ensuite arriver dans les mines, bien sur je crois que le même sytème de levage devait être de rigueur au fond.
Sans oublier les chaînes et raclettes qui circulaient à l'intérieur des couloirs en emmenant le charbon et les terres

si mes souvenirs sont bons la longueur d'un couloir ou bac devait faire entre 1 m et 1,50 m , de largeur environ entre 50 et 75 cm.

par Charlot le, 08/12/2007

Salut à tous, le couloir pour ceux du fond c'est le blindé, oui c'était lourd si je me rappelle un élément seul (un bac) faisait 150 kilos
après il avait une rehausse selon la hauteur de la veine de charbon un jour j'en dirai plus mais l'histoire de Potié Vital et bien réelle, peut être il a travaillé au fond j'espère qu'il me dira quoi

par kiki le, 08/12/2007

pour faire suite au sujet voici une photo d'un montage d'un convoyeur blindé en taille, on voit bien la plaque centrale recevant sur le côté le conplément du blindé, ainsi que les chaines et les raclettes à l'intérieur sur la plaque qui permettait au charbon et au terres d'avancer, qui été emmené sur le blindé.
Vous pouvez voir aussi les étançons métalliques de souténement dans cette taille.

Relais de 1946 à 1990.


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 9 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |