histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
les souris au fond
par Charlot le, 08/12/2007  

Les souris au fond il y en avait un peu partout, surtout quand on mangeait. il fallait bien accrocher sa musette en arrivant à son poste de travail, soit dans la taille ou au pied de taille ou à la tête de taille, tout dépendait de la distance où l'on travaillait, le moins loin possible.

Des fois on arrivait pour manger, et une souris était passée avant, elle mangeait le meilleur, un grand trou dans le milieu de toutes les tartines elle ne nous laissait que les croûtes
des fois des traces de dents dans les pommes (c'était pas tous les jours heureusement), ces sales bêtes pouvaient grimper partout, on accrochait sa musette au bout d'un fil de fer c'était plus dur mais elles y arrivaient quand même !

par kiki le, 08/12/2007

on parle des souris qui mangeaient les briquets, bin sur pour el mineur chétot pas eune bonne affaire, il y a une chose aussi que j'ai entendue, quand il y avait un problème et que les souris partaient en groupe dans les galeries ou les tailles on me disait que c'était précusseur de problèmes , de risques d'éboulement et que le mineur était prévenu de ce fait?

par Charlot le, 08/12/2007

pour les souris c'était pas pour l'éboulement mais pour une odeur de gaz qui était sur le bas (ech daine) et on ne le sentait pas et on ne pouvait pas le voir.
mais si les souris se sauvaient il y avait quelque chose, enfin moi j'ai pas connu ça, sur ce bonne lecture à tous et attention aux souris

par kiki le, 08/12/2007

Merci Charlot, pour ces renseignements complémentaires avec le gaz au raz du sol, bonne continuation pour tes histoires ainsi qu'à Potié Vital. Vous savez cha me plait vraimint alors surtout continuez. Adé mes gins

par anthracite le, 09/12/2007

Les souris étaient protégées car elles étaient la sauvegarde des mineurs au fond, elles détectaient tous les dangers ; éboulements ,et gaz : comme le "puteux" (hydrogène sulfuré), monoxyde et dioxyde de carbone. Ces petites bêtes , étaient parfois sécurisantes par leurs présences pour les mineurs , surtout, pendant les "briquets"


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |