histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
L’aïeul et sin tiot fieu
par kiki le, 02/01/2008  

L’aïeul et sin tiot fieu

Un grind-père, un biau jour, s’prom’not t’nint par la main
Sin tiot fieu, un infint, qui avot peine à marcher ;
Y z’allotent, tout douch’mint, in prenint tout leu timps,
Ch’tot l’printemps, et j’cros bin qu’in rintrot dins l’mos d’mai.

Ech gosse y ravisot d’tous ses yeux la nature,
Les fleurs blinques d’aubépine, les bourgeons, l’vert gazon,
Tout autour d’eux ch’n’étot qu’ du solel, del verdure,
Et in intindot foque des osiaux, que l’canchon.

Sus l’bord ed chés fossés, in veyot les reinettes,
Sauter d’tous les côtés, plonger dins l’iau si claire,
Qu’al y réfléchissot es’ jolie tiote binette,
Pindint qu’attintiv’mint surveillot sin grind-père.

Dins l’ciel d’un bleu d’azur, trainottent tros quat’ flocons,
Qui d’allotent, tout douch’mint, eusse aussi sins s’presser,
In intindot pus rien, ch’est à peine si au long,
Résonnot d’timps in temps l’chant d’un coq fatigué.

Pou arposer ch’l’infint, el vieux y s’ajouquot,
Alleumint s’pipe ed terre pindint que l’tiot garchon
Chuchot un bout d’réglisse et bintôt s’indormot,
Calé cont’ sin grind-père, y poussot un ronron.

Sus les fosses, les molettes, in haut d’leu chevalet,
Tournottent, s’arrêtottent, et r’partottent joyeus’mint,
Pou armonter l’carbon que l’mineur y avot fait,
L’artraité y busiot, li, qui avot fait sin timps.

Ses yeux à d’mi fremés arpassottent des souv’nirs
Ed tout ses camarates, parfos y souriot,
Peut-êt’ ed sin jonne timps et des parties d’plaisir
Qui l’avottent marqué quind y étot galibot.

Quind l’tiot y s’réveillot, y r’prenottent el quémin,
El pipe al tot finie, ech’ bout d’réglisse aussi,
Y pressottent leu pas, car ech’ tiot y avot faim,
Sachint qu’au bout del route, cheule tabl’ s’rot sur’mint mis.

Quind l’soir après minger in l’mettot dins sin lit,
Ech’ gosse n’y fallot point d’calmants pou l’indormir,
Qui tonne o bin qui vinte, y n’faijot pas un pli,
Y dormot comme un anche, ch’étot plaisi del vire.

Chou qué j’viens d’raconter, y a longtimps qu’ch’est passé,
Y a presque soixante ans, et ch’étot un jeudi,
Ed’ puis l’grind-père y est mort, les innées y ont passé,
J’sus dév’nu vieux aussi, mais l’tiot garchon… ch’tot mi.

Paul Sébille.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |