histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
les maçons des profondeurs
par PAILLART André le, 02/01/2008  

Les maçons des profondeurs.

En décembre 1997, rue Pablo Picasso à proximité du centre ville d'Auchel, un chantier d'apparence banale dirigé par les ingénieurs de Charbonnages de France, mît à jour deux anciens puits de mine dont celui du vieux 7 d'Auchel profond de 614 m.
Comme je l'ai déjà expliqué dans des articles précédents, depuis plusieurs années les Charbonnages de France visitent les anciennes friches industrielles minières du bassin du Nord Pas de Calais afin de repérer et de contrôler le comblement des puits d'extraction aprés la cessation de l'exploitation houillère.
Cette démarche est impérative avant de reverser ces terrains du domaine public aux municipalités.
Les ingénieurs délégués sur ce chantier avaient pour mission de remettre au jour les puits existants, de constater l'état " des bouchons " colmatant les puits trés profonds et de remettre les lieux en état de sécurité absolue avant leur rétrocession définitive au domaine foncier de la commune d'Auchel.
Le forage de ce puits débuté en 1909 s'acheva en 1912.
Jusqu'en 1930, le vieux 7 n'était utlisé que pour le gisement auchellois. Aprés une période de travaux de de 1932 à 1950, date de sa fermeture, il sera destiné à désservir les instalations de Cauchy à la Tour.
90 années aprés avoir été foncé, le puits a été retrouvé en parfait état. Il avait été cuvelé par une technologie révolutionnaire à l'époque, celle des voussoirs en béton préfabriqué, dont le système identique rût repris bien des années plus tard lors des opérations de creusement du tunnel sous la Manche.
Un peu plus loin au niveau de la rue du Puy Notre Dame, un autre puits de service de construction différente fût également mis à jour; entièrement maçonné en briques sur des dizaines et des dizaines de mètres.
Les experts de C.D.F ainsi que quelques élus municipaux eurent le privilège de visiter ces installations et de constater à leur grand étonnement que ces ouvrages remarquables n'étaient en aucun cas altérés aprés toutes ces années, aucun affaissement, aucune infiltration d'eau.
Ce travail avait été réalisé par des maçons italiens de la compagnie des mines de Marles, reconnus pour leur savoir faire en la matière et employés à des conditions salariales trés avantageuses pour la compagnie...

En annexe:

Photo 1: Le fonçage du puits de la fosse 7 d'Auchel en 1910 avec ses éléments de cuvelage en béton préformé.

Photo 2: Le puits principal du vieux 7 profond de 614 m mis à jour en 1997. Noter la taille du puits en comparaison des chenilles de la grue juste à coté de ce dernier à droite.

Photo 3: Le puits de service cuvelé en briques, un ouvrage remarquable de notre archéologie minière...

Sources: renseignements et photos: "Chroniques Auchelloises" 2002. Richard Jarett, maire d'Auchel


  ( 3 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 9 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |