histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
les écoles ménagères familiales des Houillères
par PAILLART André le, 06/01/2008  

Les écoles ménagères familiales des Houillères.

Les 22 centres d'enseignement ménager et familial créés par les Houillères sont fréquentés par 2000 jeunes filles à travers le bassin, pour une scolarité de trois ans.
Ils deviendront dans les années soixante " Ecoles techniques de jeunes filles des HBNPC "avant d'être intégrés, en 1972, aux collèges publics.

Toutes les jeunes filles dont l'un des parents est membre du personnel des Houillères peuvent, gratuitement, suivre les cours des centres d'enseignement ménager et familial, réservés aux filles de 14 à 18 ans.
le but de ces centres n'est pas de préparer les élèves à un diplome, leur objet essentiel est l'entrainement à la vie pratique de tous les jours et, ceci, dans les moindres détails.
Elles recoivent là, une instruction spécialement adaptée aux problèmes de la vie familiale dans le milieu mineur; ainsi, sur le plan de l'alimentation, il y a un équilibre à rechercher entre le briquet que le mari emmène au fond et le repas qu'il prendra chez lui.
Au centre, la jeune fille apprend tous les soins qu'elle doit donner à un jeune bébé, elle apprend à connaîte les maladies de l'enfant. Elle apprend à couper et à confectionner des vêtements dans le but d'apporter des économies appréciables dans le budget familial tout en ayant des vêtements de bon goût. Elle se verra enseigner les règles de la bonne éducation familiale...des éléments de législation applicables à la vie courante pour que, demain, elle puisse connaître ses droits en matière de crédit à l'équipement ménager, les droits de son mari en matière de salaires, de retraites, les allocations familiales; on la préparera aussi à bien occuper ses loisirs par le sport, des études de milieu, l'audition de disques, des lectures, l'exercice au dessin...
On dit souvent " feme de mineur, femme de seigneur " voulant exprimer par là l'idée que la femme de mineur ne travaille pas mais tient son ménage...
L'enseignement ménager familial, tel qu'il est conçu dans notre bassin, par les Houillères, prépare les jeunes filles d'aujourd'hui à être les femmes du mineur de demain.

En photo:
Groupe de jeunes filles lors d'un cours de cuisine à l'école ménagère en 1959.

Source: Journal du groupe des HBNPC novembre 1959.


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |