histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  UN DIMINCHE A LA MER 1ère partie : éll’ pêque (22/03/2019)
  Min père que bio texte ... (19/03/2019)
  Min père (19/03/2019)
  ché poubelleux (17/03/2019)
  ch' calendrier de la poste partie 2 (17/03/2019)
  ch' calendrier de la poste partie 1 (17/03/2019)
  Y’A QUEU DE L’ NEICHE ! (13/03/2019)
  la Voix du Nord la fin (10/03/2019)
  la Voix du Nord la suite (10/03/2019)
  J’voudros aller au cabinet (08/03/2019)
  La Voix du Nord chétot aussi cha (10/03/2019)
  décés de Jacques Bodoin (10/03/2019)
  la Voix du Nord à travers les ages (09/03/2019)
  À l’école Pasteur dins les années 60 (60-64) (05/03/2019)
  Raoul et Ronny (03/03/2019)
  la boutele d' gasse (02/03/2019)
  Él’ pus belle école du monte (in patois d’ par ichi) (24/02/2019)
  du sac à malice de Clara, le mimosa (24/02/2019)
  douceur du temps (24/02/2019)
  Nos racines (24/02/2019)
  école Pasteur 1955-1956 (23/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 4ième partie : La neige (Suite et FIN) (23/02/2019)
  le dernier jour à l école , avec monsieur Pruvost (23/02/2019)
  les derniers jours à l école (23/02/2019)
  les bidasses en folie (22/02/2019)
  tomates du maroc 1 roro 29 le kilo en février (21/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 3ième partie : La cour de récré (20/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 2ième partie : La « Grande » école (18/02/2019)
  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 1ère partie : l’école maternelle (15/02/2019)
  au chant de l alouette fin (16/02/2019)
  au chant de l alouette 2 (16/02/2019)
  au chant de l alouette (16/02/2019)
  branque d' thym (10/02/2019)
  ch' torchon calendrier (09/02/2019)
  au coin del rue sur google maps (09/02/2019)
  dins ma rue sur google maps (09/02/2019)
  notre patois (09/02/2019)
  Du PATOIS ou du CHTI ? (06/02/2019)
  l' aprés midi dins ché commerces (03/02/2019)
  qu au matin dins ché commerces (03/02/2019)
  Mardi gras fais des crêpes (ou ben des gauffes) (01/02/2019)
  les chaussons aux pommes (26/01/2019)
  du qu' t as été en vagances ? (26/01/2019)
  ch'est comme aux ouatéres.... y a pu d' papier... (26/01/2019)
  Rondeau (21/01/2019)
  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
pain d'alouette
par lefero le, 07/01/2008  

Fallait pas parler , pas faire de bruit , ch’pére y dort , y’est mat , y’a fait s’nuit (je traduis , papa dort , il est fatigué, il a travaillé cette nuit )
Combien de fois ai-je entendu ces paroles étant enfant ? , des milliers de fois , au point qu’aujourd’hui encore je veille à ne pas faire de bruit dans la maison , c’est idiot mais c’est tellement ancré dans ma mémoire.
20 ans à partir tous les soirs risquer sa peau pour en extraire le charbon , 20 ans de nuit et essayer de dormir le jour , aujourd’hui il n’est plus là , emporté par une crise cardiaque à 54 ans , le corps usé par ces descentes dans la « cage ».
20 ans à guetter son retour , après la siréne , normalement il devait être là au bout de 30 minutes , tout retard de quelques minutes provoquait une crise d’angoisse de maman , et là encore tant de temps après elle a toujours cette peur quand un proche est en retard d’un voyage ou d’un simple déplacement.
Il a eu des blessures heureusement jamais trop grave , les mains souvent , il n’avait plus un seul doigt intact , les yeux , il a eu l’œil droit sectionné , mais la magie d’un chirurgien l’a réparé, le dos couvert de tatouages bizarroïdes qui en réalité étaient des plaies remplies de poussière de charbon qui se sont refermées.
Et .. l’objet de ce petit mot , pour expliquer aux jeunes ce qu’était le pain d’alouette .
Il partait bien sur avec le casse croûte , souvent composé de sandwiches divers et surtout énergétiques car ramper dans des galeries qui faisaient parfois bien moins d’un mètre c’est usant , surtout quand il fait 40 degrés et que l’ambiance est saturée d’eau, usant quand comme lui on est grand pour sa génération .
Alors ces sandwiches soigneusement enveloppés dans un cellophane était la plupart du temps des « tartines » de chez nous bien beurrées et recouvertes d’une grosse couche de sucre.
Et le pain d’alouette ? c’est quoi me direz vous ? et bien tout simplement , il arrivait très fréquemment (je le soupçonne même de le faire exprès)que ces grosses tartines sucrées revenaient après un périple d’environ 1000 m sous terre , et alors elles prenaient une saveur inoubliable , le dessert des dessert , du « pain d’alouette » , du pain qui revenait des entrailles de la terre et papa qui s’émerveillait de nous voir nous précipiter sur son sac pour découvrir le trésor .

Voilà , c’était juste un petit souvenir de mon enfance , j’en ai plein d’autres encore que je vous raconterait peut-être un jour avant que tout disparaisse .

par MINLOUTE le, 07/01/2008

j'espère que vous nous concocterez d'autres souvenirs de ce genre
voyez , il n y a pas de "petites" histoires, j ai pour ma part, été très touché par votre sujet, et je l ai relu trois fois à la suite

par Autrot le, 07/01/2008

On sent que c'est écrit avec le coeur et c'est un ancien travailleur de la mine qui vous le dit.
Merci

par kiki le, 07/01/2008

le sujet que je viens de lire m'a profondément touché, de part le réalisme de l'écrit qui évoque le dur labeur du mineur, ainsi que la vie journalière des épouses.
En lisant cet article, ma pensée est allée systématiquement vers mon père en me rémémorant d'agréables et douloureux souvenirs.
C'est un hommage qui vient d'être rendu du fond du coeur.
Kiki de Liévin.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 2 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |