histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
transferts de main-d'oeuvre à l'est du Bassin
par Autrot le, 12/01/2008  

Transferts de main-d'oeuvre à L' EST du Bassin dans les années 1950

L’exploitation du Bassin minier, depuis l’époque des pionniers au XVIIIe siècle, occasionna régulièrement des transferts de main-d’œuvre, et donc de populations entières, de la frontière belge à la région d’Auchel-Bruay, au gré des créations ou fermetures de fosses, des destinées souvent contraires des différents secteurs miniers. En 1947, on compte 109 sièges d’extraction, il n’en reste plus que 65 en 1959. Comme le montre l’avis édité dans << Lampe au chapeau >>, en avril 1953, les groupes de Valenciennes et Douai recherchent du personnel alors que ceux de l’Ouest avaient suspendu l’embauchage.

(Spécial Relais le Bassin minier N.P.D.C. 1946-1990)

C’est par ce biais là que mes parents et leurs enfants ont quitté Bruay à contre coeur en avril 1954 pour s’installer définitivement à Vieux-Condé dans la région de Valenciennes. De toutes manières, ils n’avaient pas beaucoup le choix : leur maison était dans un état pitoyable suite aux affaissements miniers mais on ne faisait plus de travaux…. car la Direction prétextait que le coron allait être abattu sous peu ; à Vieux-Condé par contre on leur réservait un logement tout neuf avec trois chambres et, luxe suprême pour l’époque, une salle d’eau avec baignoire. Leur fils voulait travailler aux Mines….mais à Bruay on n’embaucherait plus (ce qui s’est avéré faux car l’embauchage a repris par la suite). De même que le coron n’a pas été abattu mais en plus a été complètement rénové plusieurs dizaines d’années après. Bref tout était fait à l’époque pour inciter les familles à déménager à L’Est du Bassin. C’est ainsi qu’après avoir travaillé 29 ans au fond au 6 d’Haillicourt mon père a atterri en avril 1954 au siège LEDOUX pour y terminer sa carrière et qu’à la même époque j’ai commencé la mienne pour la terminer 35 ans plus tard mais dans les services administratifs.

Ci-joint : 1) Avis apposé dans les Fosses d'Auchel, Bruay et Béthune
2) Familles visitant des cités en cours de construction


  ( 3 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |