histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Lens, la gare Ste Elisabeth
par Ch'Klote le, 13/01/2008  

Elle se trouvait rue Bollaert, à l'angle de la Route de Béthune. Ouverte de 1868, jusqu'au début des années 70.
Elle appartenait aux Mines de Lens : les ouvriers y prenaient le "petit train" pour se rendre dans les communes environnantes. On l’appelait le petit train pour le différencier des lignes S.N.C.F. mais il y avait sept ou huit wagons quand même !
Le petit train s’arrêtait dans tous les villages : Lens, Lens Grand Condé, Vendin fosse 8, Pont-à-Vendin village, Wingles, Douvrin, Auchy-les-Mines et La Bassée. Les Mines de Lens possédaient leur propres cheminots.

Beaucoup de jeunes prenaient le train quotidiennement pour aller à l’école, pour aller travailler ou pour aller au marché de Lens et de La Bassée.

Quand il y avait des matches au Stade Bollaert (situé à quelques centaines de mètres de la gare), les trains étaient bondés de monde.


par Porthos le, 25/01/2008

Je me souviens avoir pris le petit train (voie étroite) à Lens en direction de Frévent ou Doullens (là je ne me souviens plus), c'était dans la Somme. J'avais quatre ou cinq ans, c'était pendant l'occupation. De la gare , ma mère et moi allions jusqu'à Bouquemaison à pieds. C'était le point de chute pour faire des échanges surtout alimentaires, appelés "marché noir". Un jour, ce petit train s'est arrêté en pleine campagne et des gendarmes (français) accompagnés de deux feld-gendarmes, on fait descendre tous les voyageurs avec leurs bagages, le long de la voie ferrée. Ce que je me rappelle, ce sont les gendarmes qui donnaient des coups de pieds dans les paniers sachant qu'il y avait des oeufs et tapant sur les rondeurs des femmes qui cachaient du beurre... On essayait de survivre!

par maurice devos le, 30/06/2011

ouais mi aussi j'em rappelle d'ech'tiot train , y m'sempe qu'yavot un arret apres ch'pont césarine , pour apres continuer d'su liévin
et un l'appellot ech'train d'frévent , min père y allot aussi pour querre des patates et du beurre ed' zoués , mais chétot pas du marché noir , chétot l'consommation personnelle


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |