histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  derriere ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau , fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
les barrières en ciment de la cité Maroc à Grenay
par dubois monique le, 18/01/2008  

Ces barrières qui bordaient les corons avaient une vie propre et on peut même dire "sociale" car elles jouaient un grand rôle dans les relations entre voisins: les enfants s'y donnaient rendez-vous pour partir jouer ensemble au château d'eau: " in s'vot al barrière ed' Colette après avoir mingé !";
ils s'y perchaient , s'y "muchaient" , y dessinaient avec des craies chipées à l'école, passaient par-dessus pour éviter de faire le tour du coron...
et les femmes y palabraient parfois quand les maris étaient au travail ; les groupes étaient plus étoffés en soirée quand les hommes étaient là....

Ces barriéres ont entendu les événements de l'époque , les faits divers des cités minières, elles ont refait le monde ... elles ont frémi en entendant les petites misères des uns et des autres , se sont exaltées lors des grèves de 63 ...
L'été , il n'était pas rare de voir ces grappes humaines "ventousées" sur une barrière et ceci dans chaque coron de la cité Maroc ; Parfois , la station debout devenait pénible et les causeurs se transportaient sur le seuil de la maison la plus proche ; certains s'y asseyaient, d'autres se mettaient "à crou crou" contre le mur et on sortait des chaises pour les autres .... et l'on causait , l'on causait .. parfois jusqu'à la nuit tombante!
dans ces cas là , il était rare que l'on pénétre à l'intérieur de ces maisons, le seuil de pierre n'était pas souvent franchi .

Puis elles ont été abattues , il est vrai que certaines tombaient en ruines et devenaient dangereuses car elles laissaient voir leur armature de ferraille... elles n'ont pas été remplacées et c'est un pan de vie qui est parti avec elles !

photo 1 : 727 cité Maroc les barrières des corons
photo 2 : Grenay : un autre type de barrière en ciment (1948)


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |