histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
les dernières briquettes de Somain .
par kiki le, 23/01/2008  

LES DERNIERES BRIQUETTES
( Relais – avril 1973 )

La machine à vapeur a marqué le début de l’industrialisation.
L’électricité lui succède, apportant de profondes modifications. La SNCF, par exemple, a électrifié son réseau, faisant perdre aux houillères son plus gros consommateur de briquettes.
Cette transformation a fini par entraîner l’arrêt de leur fabrication aux usines de Somain, la dernière du bassin à les confectionner encore.

Désormais, les houillères fabriqueront moins d’agglomérés industriels mais plus d’électricité.

C’est en 1902 que la compagnie des Mines d’Aniche racheta à M.Dehaynin ses deux presses à briquettes, autour desquelles allaient se constituer les usines de Somain, que l’on appelait « la briquette »

Cette briquette présentait de multiples avantages ; son poids : 10 kgs, sa forme : parallélépipédique qui facilitait sa manipulation, son rangement et sa compatibilité.
Elle avait également un très bon pouvoir calorifique et une teneur en cendres allant de 3 à 10 % selon ses utilisateurs. Parmi ces derniers, il y avait la SCNF, mais aussi la Marine de guerre, la Marine marchande, les industries nécessitant l’utilisation de la vapeur, même des artisans tels que boulangers ou … distillateurs de cognac !
Aux meilleurs temps, les usines de Somain produisaient 400 000 tonnes de briquettes par an. Ces briquettes « Aniche BS » (BS signifiant briquette Somain) ont parcouru le monde. Si vous en retrouvez , gardez-les, elles ont une grande valeur. Il en reste au fond des mers !


Photo 1 et 2: La briquette Aniche BS, je suis en possession d'une de ces briquettes comme vous pouvez le voir sur la photo que je vous joins.

Photo 3 : Une presse à briquette aux usines de Somain.


  ( 3 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 2 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |