histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Flameng, Vimy, Ravel, Cendrars (25/05/2017)
  décès de Monsieur Joseph Malecki (23/05/2017)
  cha tourne à toute blinte (20/05/2017)
  j y a cru (20/05/2017)
  ah l' bon gout d' la levure (18/05/2017)
  souvenir du vélodrome de La Buissière (16/05/2017)
  Merlimont hors saison 2 (14/05/2017)
  j' fais m' b a (14/05/2017)
  Merlimont hors saison 1 (13/05/2017)
  Merlimont hors saison (10/05/2017)
  barraqu'mint près de la rue de maubeuge (07/05/2017)
  pas comme ché belches (06/05/2017)
  mais commint qui fait ? (02/05/2017)
  1978 drole d' caricature (01/05/2017)
  les élections présidentielles (29/04/2017)
  ch'est pas pour les éfants (28/04/2017)
  rin qu à l odeur (25/04/2017)
  vous zin prindez bin eune tranche (24/04/2017)
  le balto ou le marigny fin (22/04/2017)
  le balto ou le marigny (22/04/2017)
  pour ché polonais (22/04/2017)
  Langue, rollmops et oignons vinaigrés ! (21/04/2017)
  là ch'est pour les sensations fortes (20/04/2017)
  allez in faire minger asteure (19/04/2017)
  au matin (17/04/2017)
  prochaine série (13/04/2017)
  Min pépé à mi (06/04/2017)
  bientôt 3 ans ...... (26/03/2017)
  minloute au bordel (26/03/2017)
  faut ti in rire ou in braire (19/03/2017)
  Liévin, Cérémonie et commémoration du 16 Mars 1957 (17/03/2017)
  la p'tite clef du bonheur ... (09/03/2017)
  yoyo le deglingo (05/03/2017)
  Raymond KOPA (03/03/2017)
  Marinette (28/02/2017)
  j auro pas du aller rouvrir l' portal (26/02/2017)
  ch' mimosa (25/02/2017)
  mystère d' carte postale (22/02/2017)
  min grand onc' chauffeur d'ingénieur (21/02/2017)
  à vélo dins min quartier (20/02/2017)
  le drive 1 (19/02/2017)
  le drive (19/02/2017)
  cordonnier rue Anatole France (18/02/2017)
  le tapioca (17/02/2017)
  tem' rameneras du marché (15/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy fin (14/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy (13/02/2017)
  du pélican à la lessiveusse (12/02/2017)
  du créchon au bas nylon (11/02/2017)
  aut' moyens d' locomotion (10/02/2017)
  carettes d' la rue leverrier (09/02/2017)
  à l arriere de l ariane (08/02/2017)
  décés de monsieur Opigez (07/02/2017)
  si cha existe cor ... (04/02/2017)
  France 2 l'épopée des gueules noires (02/02/2017)
  cocorichti (30/01/2017)
  cuisine - du guinsse (30/01/2017)
  jacinthe (25/01/2017)
  sur les routes nationales fin (24/01/2017)
  su les routes nationales partie 2 (23/01/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Greyg ( 15/05/2017)
Bonjour à tous, Je ...
 mineur toujours ( 04/03/2017)
l'écomusée de Noyell...
 ch piou ( 20/01/2017)
Je vous écris ces qu...
 d. FREVILLE ( 05/01/2017)
je suis un ancien mi...
 Hervé62155 ( 22/12/2016)
Joyeux Noël et bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
aller à la chambre
par domingues le, 17/02/2008  

Je vous rassure il ne s'agit pas d'une histoire "coquine"! dans mon enfance cette expression était employée pour dire que nous allions en consultation chez le médecin des mines.
Le cabinet médical se trouvait dans une maison des mines. Ma famille habitant dans l'avenue des aviateurs à Bruay nous dépendions du secteur du Docteur Goujard et les consultations avaient lieu dans une maison de la rue de Panama.
Il fallait prendre son tour en déposant le carnet médical dans le bureau de l'infirmière et prendre ensuite son mal en patience (c'est le cas de le dire) car il y avait toujours beaucoup de monde. On espérait trouver des connaissances dans la salle d'attente pour pouvoir papoter en attendant son tour et il y en avait des choses à raconter!
une fois la consultation terminée et les médicaments prescrits dans le carnet d'ordonnances on recommençait à peu prés le même scénario à la pharmacie des mines. Il fallait avoir de la patience et garder le moral quand on était malade.

par kiki le, 18/02/2008

comme le dit domingues le déroulement des consultations, je l'ai connu aussi lorsque j'allais à la chambre avec maman. Maintenant le cabinet médical s'est amélioré, avec une salle de kynésithérapie, mais le principe du carnet médical reste le même et prendre rendez-vous avec l'infirmière auparavant et ensuite la direction de la pharmacie où il faut déposer l'ordonnance dans un casier et bien sur avoir autant de patience en attendant l'appel de son nom.
Je vous parle de celà, car je continue à effectuer les démarches pour maman, qui elle ne plus se déplacer au cabinet médical et comme le dit domingues les commentaires amusés des personnes qui se retrouvent en ces lieux, me rappellent de lointains souvenirs.

par Hervé62155 le, 19/02/2008

Bonjour à tertous! Amusant d'artrouver l'expression "aller à la chambre" sur l'site aujourd'hui, hier j'avos inm'né m'mère (82 ans) faire in tour in voiture ichi à Merlimont et, in passant d'vant chez sin docteur, al m'dit: "y a du monde à la champe aujourd'hui!". J'avos ri et j'y avos répondu: "t'es pu à Fouquières!". Comme al a cor réponse à tout, al m'a dit: "ch'est pas achteure que té m'cangeras!". Et al m’a bin sûr arparlé d’Fouquières, de l’rue Aristide Briand et de l’chambre rue Pasteur ! In n’oublie pas sin coin !!


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 21 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |