histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Les vingt-huit jours
par Trottinette le, 18/02/2008  

C'est une grand'mère de 83 ans qui me l'a dicté...

Les vingt-huit jours

pour définde l'pays, in nous a fait soldats
et chés grands, comme chés p'tits doiv't marcher au pas
et, d'pu que j'sus arrivé, j'in ai vu passer des durs
J'vas vous raconter mes trist's avintures

Mo Dieu Mo dieu qu'ch'est triste d'partir comme réserviste
et d'quitter ses amours pour faire ses vingt-huit jours

ch'est du côté d'Arras qu'in nous a dirigés
et j'étos déjà las avant d'ête arrivé

Arrivés au quartier, in qu'minche par faire l'appel
et d'vint un officier qui s'app'lot Duponchel

in nous donne des habits... vire comme j'étos ficelé
min patalon trop p'tit, m'tunique jusqu'à mes pieds
j'ai l'air si rigolo, habillé in soldat,
que m' maitresse am' vérrot ... j 'cros qu'am plantrot là

In est fort mal nourris, j'vous dit in vérité
in nous donne du bouli d'el dernière qualitè
quand j'étos à m' maison j'avos du bouillon d'poule
ichi ch'bouillon qu'in a, i est clair comme du jus d'moule(*)

quand in fait d'l'exercice, y a point moyen d'bouger
à l'salle de police, in est sitôt am'nés
si un' grosse mouque vient t' catouiller l'nez
pour n'pas y mett' ses mains, y faut s'laisser piquer

in nous fait manoeuvrer in face du colonel
v'la qu'un' ed mes bertelles qu'al s'avisse ed casser
ténu d'un seul côté l' bouton n'résiste pas
min patalon i quet, in face d'mil' témoins

in voyant ch'te tableau là, soldats et colonel
i riottent aux éclats et min con d' Duponchel
i m'trouv' un air si c.. qui veut sans plus tarder
faire v'nir un photographe pour tirer min portrait

heureusemint l'colonel, i a point intindu cha
i vient m'dire, à m'n'orelle, i t' faut pas rester là
va-t'in vite au quartier, j'te donne l' permission
t'acat'ras du fil et t'arcoudras tes boutons.


(*) selon l'auditoire et/ou les lecteurs peut être remplacé par un autre mot ...


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |