histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  la plus pitite mason des houilleres (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
les métiers de la mine, le galibot
par Minloute le, 07/08/2004  

Le galibot était un jeune qui rentrait à la mine à 12 ans si il avait obtenu son certificat d'études primaires
Sans le CEP il commençait à la mine à 13 ans

Le galibot voulait être mineur, avant d'y arriver il devait faire les corvées
Si il travaillait au jour, il triait le charbon
Puis peu de temps après il descendait dans la fosse au fond
Au fond il tirait les berlines, il ouvrait les portes d'aération, il apportait les lampes à celui dont la sienne s'était éteinte
Il poussait le charbon jusqu'à la base de la voie pour être chargé
Il travaillait aussi avec un vieux mineur qui était boiseur, il lui apportait le bois pour le soutien de la galerie
Vers 15 ans il devenait rouleur, il tirait les berlines et ça c'était vraiment dur
Après si tout s'était bien passé, il devenait aide mineur classé en 8 ou 9ème catégorie. Son salaire était de 80 à 90 pour cent du salaire d'un mineur. Son travail consistait à donner le matériel dont les mineurs avaient besoin.

photo fournie par joel

par LA CLO le, 19/09/2004

Vers 1900 pour être embauché il fallait avoir 13 ans par "bonheur" s'il avait le certificat d'études à 12 ans les parents avaient "la chance" de solliciter auprès des mines l'autorisation de travailler à 12 ans à condition que le père soit bien "noté".
En 1892 la loi interdisait le travail de nuit aux enfants de 12 ans et limitait à 10 heures le temps de travail des garçons de moins de 16 ans.
En 1848 la loi interdit l'embauche avant 12 ans temps de travail limité à 12 heures pour les enfants de 12 à 16 ans.
Avant 1848 il y avait des enfants de 8 ans qui travaillaient au fond de la mine pour un salaire de misère.


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |