histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Lette au pétit parisien
par leon grossel le, 18/04/2008  

Min pétit parisien ,

Même in f’sant attintion , j’ t’aros pon arconnu ,
Té pinses , d’ pus l’ temps comme mi , t’as du rud’mint cangé ,
Mes caveux ont blanqui , j’ ai quarante-chinq ans d’ plus ,
Pis in s’a vu qu’ un coup , pis cha été vite fait.

Malgré min viux mantieau , taillé dins ch’ti d’min père
Un grand châle tricoté , pour pas 'ttraper la crèfe ,
Des candelles à min nez , j’étos pourtant bien fier,
D’ faire la quête à Paris , pour ches mineurs in grèfe .

Té ténos l’ main d’ tin père , bien sage sur ch’ trottoir ,
L’ mien n’ étot pas là , i gardot ch’ carreau d’ fosse .
Quand j’ai tindu min tronc , j’ai croisé tin regard ,
Comme mi j’ai bien vu qu’ té n’ comprénos pas grand cosse.

L’ pétite pièche dins cheulle finte , alle arot du glicher
Mais te l’as mis dins m’ main , et mi j’ l’ai mis dins m’ poche.
Té sais pindant longtemps , j’ai cru l’avoir volée.
Té sais pindant longtemps , je m’ in sus fait l’ reproche.

D’ pus ch’ temps là , des p’tites pièches ,min pétit parisien
Je n’ai donné souvint , sans jamais m’ occuper ,
D’ l’ état , ou de l’ couleur de ch’ti qui tindot s’main ,
In ravisant ches gins , comme té m’as ravisé.

Même in f’sant attintion , j’t’ aros pon arconnu ,
Pétête que t’es à s’ t’ heure , in inragé d’ foteball ,
Mais mi j’in sus certain , quoique té seuches devenu ,
Ti , t’as pas pu écrire l’ fameusse banderole .

Léon Grossel

par Marie-Claire le, 18/04/2008

Merci Léon, arviens quand té veux nous faire partager tes textes, ch'est toudis un plaiji dé t'lire, j'les lis ailleurs aussi.. , mais n'hésite pas à in faire profiter les lecteurs d'histoires de ch'tis


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |