histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
A l'ombre des terrils, Ch Bruchet
par JF Majcher le, 10/06/2008  

A L’OMBRE DES TERRILS
Poème de Charles Bruchet, Noeux les Mines (1925-1989)

Extrait du recueil de poésies publié en novembre 1977 à Noeux les Mines

Avec é'm' p'tite pinsion
que j'touche tous les 3 mos,
ajoutée au CARCOM,
Bien qui n'soit pas bien gros
avec mes bons d'carbon ,
et min méd'cin gratuit,
mi j'vis dins les corons,
à l'ombre des terrils,
mi j'vis dins les corons
et malgré tout c'qu'in dit
mi j'vis dins les corons
ya pas plus heureux qu'mi :
dins l'noir pays qui est le mien

Avec min p'tit gardin,
paradis d'illusions
dir' bonjour au voisin,
qui guette ses pigeons,
ramasser sin journal,
y lire les nouvelles ,
ailleurs quand cha va mal,
nou vie parait plus belle,
mi j'vis dins les corons,
à l'ombre des terrils,
mi j'vis dins les corons,
ya pas plus heureux qu'mi :
dins l'noir pays qui est le mien

Tous les ans à l'ducasse,
inviter ses infants,
et quand, moyin i passe,
Noël : ar'faire autant,
archuvoir sin voisin,
qui vient nous êtrenner,
é l'sam’di print' sin bain,
l'sam'di s'arnouvier,
mi j'vis dins les corons,
à l'ombre des terrils,
mi j'vis dins les corons
ya pas plus heureux qu'mi :
Dins l'noir pays qui est le mien

L'herbe comme un linceul,
recouvre nos terrils,
des fosses, faut fair' sin deul,
ch'est fini, bien fini,
in n'verra plus jamais,
les geul'es noires armonter
i nn' dira plus jamais
"au trois ya cor' un tué"
et beaucoup d'gins comm' mi
un jour au paradis,
diront "dins les corons,
à l'ombre des terrils
dins l'noir pays in étot bien"

Charles BRUCHET


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |