histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  la petite musique de nuit (29/01/2023)
  rimballer ch' sapin (08/01/2023)
  la charcuterie du coin .... (08/01/2023)
  le houx et le gui (31/12/2022)
  à la nouvelle année (31/12/2022)
  Le Colisée (20/12/2022)
  El berquer au grand coeur (19/12/2022)
  l installation de la crèche fin (18/12/2022)
  l installation de la crèche suite (18/12/2022)
  l installation de la crèche (17/12/2022)
  les commerçants de la rue Alfred LEROY en 1946 (14/12/2022)
  ch' facteur et ses calendriers (11/12/2022)
  ché cartes d' Saint Nicolas (10/12/2022)
  Ecole Félix Faure (29/11/2022)
  ché criquets (09/10/2022)
  mauvais temps sur la cote (25/09/2022)
  marronniers à l école (25/09/2022)
  la rivière Lawe (30/07/2022)
  principe des vases communicants (29/07/2022)
  ambiance d antan (29/07/2022)
  du singe (29/07/2022)
  ch' maite (29/07/2022)
  20 000 sujets (06/07/2022)
  ch' dernier jur d école et l edf ... (05/07/2022)
  ch' corned d ' bif (05/07/2022)
  sur les routes de France .. (03/07/2022)
  la table à manman (01/07/2022)
  le tiroir à manman (01/07/2022)
  du musiau ... (01/05/2022)
  le patois du quotidien (24/04/2022)
  ch' zelections partie 2 (24/04/2022)
  ch' zelections partie 1 (24/04/2022)
  charte pour la sauvegarde du patois (21/04/2022)
  le lilas du jardin (20/04/2022)
  au bout de la rue, aux champs (19/04/2022)
  El misseron rouche (16/04/2022)
  arrivée à la maison (20/03/2022)
  de Béthune à Bruay (20/03/2022)
  de Lens à Béthune (20/03/2022)
  arrivée à Lens (20/03/2022)
  d Arras à Lens (20/03/2022)
  arrivée gare d Arras (20/03/2022)
  la mère caresmelle (15/03/2022)
  ché soeurs à cornette .... (06/03/2022)
  les terrils du pays à part (13/02/2022)
  ché cintres in bo (12/02/2022)
  allo allo y a du brin dinch' tuyau (06/02/2022)
  té vo m' neule ? (06/02/2022)
  les ouatères (06/02/2022)
  la ficelle dech' facteur (06/02/2022)
  RINTRER CH CARBON (11/11/2020)
  devant s' n' école primaire (30/01/2022)
  au ''Cercle'' (23/01/2022)
  m' grand tante (23/01/2022)
  rénovation .... (23/01/2022)
  la toise (23/01/2022)
  résistance durant la seconde guerre mondiale (15/01/2022)
  récupération .... (15/01/2022)
  prendre des photos .... (15/01/2022)
  em' rue .... (15/01/2022)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 alens ( 05/05/2022)
C'est Bernard (Berle...
 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...


Liens

l'brin dins che gardins
par Minloute le, 10/08/2004  

Ah c'est vrai que les légumes du voisin étaient beaux mais à quel prix !
Enfin pas pour lui mais nous !
Souvenez vous de l'odeur qui flottait dans les jardins quand il faisait chaud.
Un jour le voisin a donné des légumes à mon père, quand j'ai su qu'ils venaient du jardin du voisin, je ne voulais pas en manger.
Alors ma mère me dit: pourquoi tu n'en manges pas, tu aimes ça d'habitude.
Je lui ai dit que je ne voulais pas manger des légumes qui sentaient l'brin.
Ma mère a ri puis m'a expliqué qu'elle les avait lavé et tout et tout mais rien à faire je n'en ai pas mangé.

par LouMarcel le, 13/08/2004

Chez moi dans les cabinets il y avait un trou rebouché par une plaque et en dessous il y avait "ch'brin".
Quand le cabinet était plein, ça se voyait par le trou, où l'on s'asseyait, mon père mettait un produit pour que ça ne sente pas trop et deux jours après avec une corde et des seaux il vidait les cabinets. Il vidait les seaux dans le jardin, il en avait pour au moins deux heures.
Mais il fallait voir les légumes que l'on récoltait, je n'ai jamais vu des carottes et des pommes de terre pareilles !
Je les mangeais tout crus, encore aujourd'hui mais les légumes n'ont plus le même goût.
Tout cela pour vous dire que c'étaient des produits naturels.
Les normes européennes n'existaient pas encore.
Mon père ne mettait pas un chapeau, ni une blouse blanche, ni des gants pour vider les cabinets mais c'était déjà BIO.

par André le, 14/08/2004

Le produit que l'on mettait dans les cabinets, c'était du sulfate de fer qu'on achetait à la droguerie, on en mettait un bon kilo. Dans les années 60 j'en ai vendu des centaines de kilos, mais déjà les gens faisaient venir le camion pour vider.
Mon père aussi le mettait dans son jardin, mais pour puiser il utilisait, comme beaucoup de monde à l'époque dans les années 50 et même plus tard, un casque allemand cloué au bout d'un long bâton.
Les restes de la guerre ont servi ! Mais ils ont été vite percés.


 


Contact | ©2005-2021 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 1 visiteur connecté - Qui est connecté ? |