histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
L' Fiète du 14 Juillet
par TIOT RITAL le, 13/07/2008  

L'Fiête du 14 Juillet

L'bin courte II° république (1848-1852) alle avot keusi comme Fiête Nacionale el 5 Mai, date anniversaire d'l'overture d'chés Etats Généraus. Pindant l'trosième République, in 1880, l'Cambe présidée pa Gambetta alle busie à mette su s'calindérier eine grante Fiête nacionale qui s'rot l'simbole dé l'République.

Queul jour printe ? I n'd'a qui voudrote printe el 20 Juin date du célèpe Ju d'Paume pou ramintuver l'célèpe parole du Comte Mirabeau qui a buqué comme el tonnoire edvant ein varlet ,tranant d’bleusse frousse, arprésintant du Ro Louis XVI :
" In est chi pa l'volonté du peupe, in in déhuttra foque pa l'forche des baïonettes !"

D'aut' députés i volotte printe el 4 Aoüt, date ed l'abolicion des privilèches, d'zaut' el 20 Siétimpe date dé l'preume séance dé l'Convincion. Infin d'z'aut' avote ker el 14 Juillet, jour duss qu'in a pris l'Bastile mais aussi l'jour anniversaire dé l'preume Fiête dé l'Fédéracion. Ch't'alle chile in l'a célébrée el 14 juillet 1790, pou moutrer l'ramistage (réconciliation) inter les gins du peupe. Ch'est final'mint l'date du 14 juillet qu'in a arténu pasqu'alle ramintuvot 2 sins politiques : l'démanoquache (abolicion) dé l'tirannie (prisse dé l'Bastile) et l'unité nacionale (Fiête dé l'Fédéracion).

L'Fiête alle sé passot à Longchamp. Pis in 1915, in fait l'preume défilé aus Camps Elysées pou marquer l'artour au Panthéon des chintes d'Rouget de Lisle, l'auteu dé l'Marsellaisse. L'défilé qui baillera l'pusse d'ameur (émotion), cha s'ra ch'ti ed 1919. In veut célébrer l'victoire aprés 4 années d'terripe et horripe guerre. L'défilé i c'minche pa les maréchaus à blanc qu'vau, arcoverts ed médalles, fiers-culs d'leu victoire, suis pa l'z'armées alliées qui défilte pa orte alfabétike pis driére eine ripopée d'gins bénaches suit in allotant leu bras et in s'agozillant d'plaisi.

In 1936, ch'est l'Front populaire. In arprind l'grante tradicion révolucionnaire édon l'14 juillet ch'est l'jour d'l'espérince, dé l'fraternité, de l'communion inter gins. Cha va mie durer. In 1940, el jour i s'ra férié mais cha ein jour trisse, ein jour ed deul. Sauf qu'in Inguelterre, les frinçais dé l'France Lipe i vont l'célébrer à leu manière. De Gaulle i dira à l'radio qué ch'jour là i dot êt' l'jour ed deul mais ossi jour dé l'promesse, à faire pa tous les frinçais, ed résister pa tous les moyins, pou arriver à gangner l'guerre. Cinq ans pu tard, les troupes alliées alles vont défiler dé l'Nacion à l'Bastile pis à l'Arc ed Triomfe. Cha été eine fiête ed liesse populaire sin parelle, eine fiête d'espérince in d'méïeus jours. Comme toudis, l’peupe bin naïeu i réve ….

Dpu ch'jour là, el 14 juillet, à Paris et les grantes villes, in va touiller les défilés des "étrippe-panche" (militaires) et les berlusages (ocore amus'mints) populaires à l’gloère d’l’histoire et valeus républicaines. L’Etat, i n’d’in proufite pou bailler d’rales (rares) et bin tiotes médalles à chés combattants obliés din l'distribucion. Eusses i l'ont gangné chint fos ! Mais l'République baille chint fos pusse ed Légion d'Honneu à chés artisses, sportifs, hauts foncsionnaires qui eusses l'ont gangné bin à l'coïette, in n'fasant foque leu ouvrache. Napoléon , l'invinteu dé l'Légion d'Honneur , li qui n'a donné foque eine chintaine, i dot s'artorner dins s'tompe !
L'soèr du 13 ocore du 14 juillet, su les plaches d'nos cités et villaches, padzou d'belles guirlantes leumées in bleu,blanc, rouche in a plaisir à alloter ses gampes au son d'l'accordéoneu ocore du saqueu d'rincrincrin dit aussi guisterneu (jueu d'violon).
Pis din l'noirté, jonnes et vius, in ravise chés fusées buquer din l'ciel in f'sant pleines ed pettes ed fu ! Aaah l'belle bleusse !

Mais dins m'villache, edpu 2ans, in est bin lon des sins- maronnes à chabeut dé l’Révolucion ! L'Fiête alle arsanne au Carnéval ! L’an deurnier , des gins déguisés in glaines, i s'sont pourméné in allotant d'longs hauts parapluies comme à Dunkerque !


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |