histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
l' végétaline ..
par minloute le, 17/07/2008  

nous al' mason m' mère ale faijo les frites avec l' végétaline

drole ed matière qu' cha : presque vivante : m' mère ale armonto du bord del caffe l' friteusse qu a l intérieur cha paraisso tout ingélé, mais commint qu ale va faire pour récupérer ch' panier in fer , qui avo l air d' et' tout prisonnier dins l' végétaline , mais commint qu on va faire cuire ché frites dins ch' brin là, et commint qu in va pouvoir arsaquer ch' panier ed là d'dins ....

miraque, comme achteure qu in arrete pas de vire cha, et j' le dis sans moquerie, pasque ché graffe, mais l' végétaline cha m' faijo pinser à eune couche ed glache épaisse, comme el banquisse, et là quand que m'mère ale métto l' friteusse sul gaziniere, ou avant such' fourniau, j avo dro d aller raviser deux coups l' végétaline qu ale fondo sous l effet d'el caleur

deux coups seul'mint et cor fallo printe un miyer d' précautions avant que j' puisse enfin vire l' produit commincher à fonde , attention d' pas d' in approcher d' trop, te renverse pas cha sur ti , cha s'ro eune catastrophe terripe, mais fallo pas qu ale s énerffe ed peur quand meme, pasque mi j m' souviens surtout de l'cuisson des frites que chéto sul' gaziniere , such' fu l' plus loin du bord , chéto pas comme such ' fourniau que si j' me pincho in avant j allo mette mes mains sul' plaque et que j' pourro pas les zartirer, et que j auro toutes les misères du monte, que mes dos i resterottent collés et qu in pouvo pas savoir à l avinche si j' pourro cor garder au moins un do pour artirer ché cacasses d' min nez

savez ché cacasses bin dures d un coté et qui finissottent comme si ale zétotent toutes liquites , pratique cha , car l' dur'té del cacasse cha faijo que si teul' lincho cha alo loin, surtout si chéto enrobé d' el cacasse plus liquite, ah rigolez pas l avez tous fait et que chti qui a jamais mingé ché cacasses i leffe sin do qu in l' traine ed minteux

donc nous in mingeo les frites avec del végétaline, et j a eu l occasion j' sais pon pourquoi mais un coup j a été mingé chez un camarate, chéto très très très très rare, autant achteure in fait presque un trafic d infants sans s' camucher :tiens untelle ale pourro v'nir juer al' mason avec s' copine untelle, et ale pourro meme rester dormir


d' not' temps ah non, y a du y avoir quéquosse d exceptionnel j' sais pu c' que chéto pour que j' m artrouffe minger à mon d un camarate, j' me souviens vagu' mint que chéto pas au départ pour aller m amuser , mais qu' mes parints i devottent s absenter eune journée
bref, ch' midi chéto des frites, et j' vo l' dame qu ale ramene s' friteusse avec du liquite ed dins , chéto d' l huile, mi j' ramène m' science et j' dis nous al' mason ché pas comme cha ché del végétaline

mon diu que malheur, quo que j avo pas dit ...... comme si j' faijo partie d eune famile ed sorcieres ou d' mécréants

j in a intindu , ah des frites al' végétaline, cha a pas l' meme gout qu avec l huile, que l' végétaline in savo pas vraimint avec quo chéto fait, que chéto pas normal comme produit , "eune invention pour fainéant" ouais comme cha te pouvo prom'ner l' friteuse à fro sans danger d' rinverser l' cont'nu à terre , que cha prenno tout c ' qui passo dins l atmosphère , finquées, et pire si t éternuo , cha s' figeo d' dins l' végétaline et ché micropes i s' développottent (ah cha ché bio d' conjuguer in patois, cha s'ro pas l imparfait du subjonctif ou quéquosse comme cha..)

enfin zavez compris que j éto tombé sur eune famile complet' mint irréductipes , meme que ch' géno à la fin, m' mère ale passo presque pour eune babache d' dins l' lot

et pi après fallo gouter ché frites et t avo interet d' dire qu ale zétotent meiyeu à l huile qu ale végétaline, sous l' eule triomphant del voisine

et pour terminer eune note un peu triste, taleure j' diso que l' végétaline cha fondo comme el banquise, al' différence mes gins del banquise que elle, ale ardevenno dure rapid'mint .....à méditer


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |