histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
vacances à gardincour
par minloute le, 27/07/2008  

chéto l expression qu in intindo souvint , té va en vacances où ti, bin à gardincour, 15 jours dinch' gardin et 15 jours al' cour

i yavo bin des gins qui partotent en vagances , mais j' sais pas si chéto l' majorité dans les années 60 , franch'mint j' pense point

yavo bin l' centaéré ,
ah l' centaéré, chéto eune enygme pour mi, "centaéré" , cha devo et' un coin du que ché jones i devottent et' rassemblés et qui devo ét' in plein air vu que chéto "aéré" ...
d' autes qui partotent in colonie avec ché mines, et j' me souviens d eune des destinations chéto pitiforphilippe, si cha exizto, j a ravisé sur eune carte mich'pin, si ché du coté d' dunkerque , chéto bin , mais ché jones i zétotent point non plus avé leu parints

y n avo quand meme qui restotent su plache

ch' garchon i prenno ch' vélo du grand et à la rintrée, té pouvo et' sur que li et s' bicyclette i connaissotent l' mointe trou, l' mointe gravier qui y avo sul' route

chéto bin mais chéto long aussi, i fallo en plus éviter d' se faire printe par ech' père , pour faire ech' gardin, ch' gardin cha va deux mineutes mais au bout d un momint ....

rester en vacances à gardincour, cha laisso comme eune drole d impression, quequosse d indéfinissape, quéquosse d injuste, comme si ch' temps i coulo plus long'mint que normal'mint, plus long'mint mais ché pas sur qu in l' apprécio
moins d' monte dins ché rues quand meme, pi l 'odeur des caniveaux à l air lipe que cha sinto fort quand meme, l' odeur del lessiffe mélangée a celle d' l io d' vaisselle .........
chti qui resto i guetto, i savo que telle semaine chti là i allo arvénir, donc cha allo faire un copain d' plus pour juer, par conte s' trouver un préteste eune déstination pasque si l aute i allo arvénir ed vagances i allo ram'ner s' fraisse et pi i auro insister si i savo que TI t éto pas parti en vagances ...
t auro été contint d' l arvire ché sur , mais rapid'mint i t auro énervé , mi j a fais chi mi j a fait cha, j a vu chi j a vu cha, et ti ? bin ti t allo pas dire que t avo armonté et déchindue l' cote d' teut' rue durant 15 jours tro s'maines, alors t allo inventer un court séjour ché eune matante au bord d' la mer, et un séjour vraiment plein du qu' t auro fait aussi plein d' cosses, enfin d' quo pouvoir ti aussi raconter pendant des zeures tes aventures inoubliapes
pi tout douch'mint cha commincho à rintrer, teut' sinto moins sur la touche , in arrivo miu as' fonde avec les zautes, quite ach' momint là à raconter aux derniers que t éto parti tout juillet in vagances, faut dire aprés tros s' maines d' mint'ries sur tes vraies vagances, té commincho à avoir ed l assurance et meme j' diro plus teut' souv'no plus d' tes fausses vagances que l aute ed ses vraies .....

pi, au moins, té pouvo t' consoler, t avo révisé durant deux mo l' premiere dictée que t auro à faire en rintrant à l école "racontez vos vagances"

d' ailleurs j' me souviens à l école, que ch ' sujet i avo été cangé, cha avo été transformé en "rancontez eune journée d' vos vagances ou eune sortie " , ouais cha laisso moins d' jones sul' touche, pasque si fallo co infoncer ch' clou eune fo l école arprisse ....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |